Afrique Centrale : La Cemac revoit les perspectives économiques de 2018 à la hausse

Le siège de la BEAC, banque de la CemacLe siège de la BEAC, banque de la Cemac

Annonces

Partagez!

La communauté économique et monétaire d’Afrique centrale mise sur la remontée des cours de produits de base.

Ainsi, les administrateurs de la Beac, lors du conseil d’administration du 4 juillet à Yaoundé, ont prévu une croissance de +2,5% en 2018.

La banque des États d’Afrique Centrale a revu à la hausse les prévisions de croissance de la Cemac cette année. Cette hausse se justifie par la remontée des produits de base.

En effet, la Beac s’appuie sur la reprise de l’activité économique mondiale. Ceci s’explique par la relative augmentation des cours des principaux produits de base exportés par les pays de la Cemac.

La banque centrale mise également sur la hausse de la production pétrolière et la continuité des investissements publics. Les administrateurs de la Beac prévoient une croissance de +2,5% contre +1,9% initialement prévue.

Le solde budgétaire de la banque centrale devrait atteindre +0,5% du PIB. La masse monétaire quant à elle devrait progresser de 7,1% tandis que le taux de couverture extérieure de la monnaie s’établirait à 60,7%.

Rappelons qu’en 2017, les prévisions de croissance du PIB réel étaient nul. Le solde budgétaire de la Beac se situait alors à -3% du PIB. Son solde de compte courant était fixé à -4%. La masse monétaire de la banque centrale avait baissé de 0,4%, tandis que le taux de couverture de la monnaie se chiffrait à 57,5%.

LIRE AUSSI  Cemac : L’activité des microfinances en baisse

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire