Centrafrique: Destitution du président de l’Assemblée ,nationale

Ads

Partagez!

Abdoul Karim Meckassoua, président de l’Assemblée  nationale a été destitué le 26 octobre pour mauvaise gestion, détournement de fonds publics et népotisme.

Abdoul Karim Meckassoua n’est plus depuis vendredi président de l’Assemblée ,nationale de la République centrafricaine. Il a été destitué vendredi à l’issue de la conférence des présidents qui regroupait également les commissions permanentes et les groupes parlementaires.

Le président de la chambre basse du parlement a été destitue par une large majorité des députés qui ont voté contre son maintien au perchoir (98 voix contre 41).

Abdoul Karim Meckassoua a été destitue par la majorité des députés pour plusieurs manquements : mauvaise gestion, détournement des fonds publics et népotisme. En clair,  ce dernier est accusé d’avoir détourné une partie des fonds alloués à l’achat des kits pour députés.

Il est accusé d’avoir surfacturé les dépenses de l’hémicycle d’un montant de 22 millions Fcfa. On lui reproche également d’avoir retenu deux rapports d’audits réalisés par la Cour des comptes.

Abdoul Karim Meckassoua est aussi reproché un recrutement abusif et clanique de personnes peu ou pas diplômé au sein de l’administration parlementaire. Par ailleurs, l’ex-Pan accordait plus de privilège qu’à ses proches.

Rappelons qu’en date du 17 octobre dernier, 95 des 140 députés, que compte l’Assemblée nationale centrafricaine, avaient signé et déposé une pétition visant la destitution de karim  Meckassoua pour ces manquements.

LIRE AUSSI  RCA : Un nouveau président et une assemblée nationale après 3 ans de crise

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire