Centrafrique: La cacophonie au ministère de l’intérieur

HenriHenri

Ads

Partagez!

Le ministre Henri Wanzet Linguissara fait face à la fronde de ses proches collaborateurs.

Le climat délétère qui règne au sein du ministère centrafricain de l’intérieur et de la sécurité publique a comme conséquence directe le ralentissement des services.

Après la crise entre le directeur général de la police le colonel bienvenu Zokoué et le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Henri Wanzet Linguissara, en début du mois, c’est le tour du directeur du cabinet de faire le bras de fer contre sa hiérarchie.

Jean Sosthène Degbè, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur serait selon des sources récalcitrant vis-à-vis son patron. Ce dernier brillerait par son absentéisme. L’on apprend également que lorsqu’il est au bureau, Jean Sosthène Degbè bafouerait les instructions du ministre et travaillerait avec désinvolture.

Sur les raisons de cette tension, l’on apprend que suite à plusieurs manquements de la part de son Dircab, le ministre de l’intérieur aurait donc retiré certaines prérogatives et avantage à son collaborateur.

Toute chose que ce dernier n’aurait visiblement pas apprécié. Par ailleurs, des sources font également savoir qu’en dehors de ces cas, les rapports seraient également tendus entre le ministre de l’intérieur et le nouveau directeur de la gendarmerie. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

LIRE AUSSI Centrafrique: La politique générale du Premier ministre connue

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Centrafrique: La cacophonie au ministère de l’intérieur"

Laisser un commentaire