Centrafrique: Un député comparaît devant la cour de justice

Annonces

Partagez!

Jean Michel Mandaba, président de la commission Ressources et environnement à l’Assemblée nationale est soupçonné d’avoir été perçu des pots de vin des investisseurs chinois engagés dans l’exploitation de l’or et le diamant dans certaines localités du pays.

Le député centrafricain, Jean Michel Mandaba, est accusé de corruption et va comparaître devant la cour de justice de Bangui. Devant la commission d’enquête parlementaire mise en place par l’Assemblée nationale, l’élu a avoué le 19 juillet à Bangui avoir perçu 40 millions de francs CFA venant de quatre sociétés chinoises.

Il a demandé pardon à ses collègues de l’hémicycle, mais n’a cependant pas dévoilé l’identité de ses complices. Jean Michel Mandaba a par la suite démissionné du poste de président de la commission ressources et environnement qu’il occupait à l’Assemblée nationale.

LIRE AUSSI Cameroun: La France opposée au fédéralisme proposé par les États-Unis

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire