Cameroun: La France opposée au fédéralisme proposé par les États-Unis

Ads

Partagez!

Le ministre français des Affaires étrangères estime que la situation sociopolitique au Cameroun peut être résolue grâce, entre autres, à l’accélération de la mise en œuvre de la décentralisation dans le pays.

Une fois de plus, la France vient de se prononcer sur la situation sociopolitique qui prévaut au Cameroun. À travers son ministre des Affaires étrangères, qui répondait à une question de député, l’Hexagone a donné, mardi 30 juillet 2019, son point de vue, non seulement sur la crise dans les territoires anglophones, mais aussi sur la forme de l’État qu’elle souhaite voir au Cameroun.

La France appelle les autorités camerounaises «à lancer un dialogue politique inclusif, à mettre en œuvre des mesures de détente et à approfondir la décentralisation», a en effet répondu Jean-Yves Le Drian au député Sébastien Nadot, qui souhaitait savoir si cette situation n’a aucune conséquence sur les relations entre la France et le pouvoir de Yaoundé.

Cette réponse, si elle peut paraitre banale, apporte un fait nouveau qui relève de la forme de l’État, une préoccupation qui devrait être au centre des discussions du dialogue annoncé par les autorités camerounaises. Par ces mots, M. Le Drian indique clairement que les autorités françaises veulent un État unitaire décentralisé au Cameroun, l’essentiel étant d’en accélérer le processus d’implémentation. Institutionnalisée au Cameroun par la Constitution du 18 janvier 1996, ses contours ont été définis par plusieurs textes votés. Sauf qu’au bout de 23 ans, sa mise en œuvre est estimée lente.

La sortie du ministre français souligne donc implicitement son soutien à cette forme de l’État, plutôt qu’une autre. Une position significative au moment où différentes voix, en interne comme en externe, convergent vers le retour au fédéralisme. C’est surtout une sortie qui prend à contre-pied les États-Unis. Ceux-ci, à travers leur Congrès, ont récemment préconisé le retour au fédéralisme à deux États comme une des principales solutions à la résolution de la crise sociopolitique que traverse le pays, notamment dans les régions anglophones.

LIRE AUSSI Gabon : Le Président gabonais reçoit le Cardinal Robert Sarah

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire