Centrafrique : Les Bokassa en colère après l’installation des soldats russes au Palais de Berengo

Les Bokassa en colère pour le Palais de BerengoLes Bokassa en colère pour le Palais de Berengo

Annonces

Partagez!

La famille du défunt empereur déchu, Jean Bedel Bokassa, pourrait porter plainte suite à l’occupation des forces russes et centrafricaines de l’ancien Palais impérial.

L’ancien Palais impérial, le Palais de Berengo où Jean Bedel Bokassa s’est autoproclamé empereur de la Centrafrique a de nouveaux locataires: des militaires russes. Leur présence se justifie dans le cadre de la coopération entre la Centrafrique et la Russie. En effet, c’est depuis mi-décembre que Moscou, qui livre des armes au pays de Touadéra, a par la même occasion dépêché des instructeurs militaires pour former les soldats Centrafricains.

C’est ainsi que ceux-ci à leur arrivée en Centrafrique ont fait du palais de Berengo leur base. Seulement, la famille de l’ancien chef d’État Centrafricain, Jean Bedel Bokassa, ne partage pas ce fait et envisage porter plainte. Il faut souligner ici que même si le palais de Berengo, pillé après la chute de Bokassa, a hébergé de nombreux groupes rebelles, la famille Bokassa le considère comme étant un héritage, un patrimoine et en revendique.

D’ailleurs, Jean Serge Bokassa, fils de Bokassa et l’actuel ministre de l’Intérieur défendait l’héritage de son père dans une récente sortie sur France 24 bien que ne partageant pas les exactions de son père.

Face à la colère des Bokassa, les autorités de Bangui ont essayé de calmer la situation. De ce fait, le Premier ministre, Simplice Sarandji, est allé à la rencontre de la veuve Bokassa tandis que Jean Serge Bokassa qui est membre du gouvernement devrait rencontrer le président Touadéra.

LIRE AUSSI  Sommet Afrique-Europe: L’Union Africaine tourne le dos à Jean Ping

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Centrafrique : Les Bokassa en colère après l’installation des soldats russes au Palais de Berengo"

Laisser un commentaire