Alain-Claude Bilie By Nze : « Jean Ping avait promis de descendre dans la rue »

Alain-Claude Bilie By NzeAlain-Claude Bilie By Nze

Annonces

Partagez!

Après l’annonce des résultats de la présidentielle gabonaise, les opposants déversent leur colère dans la rue. Ils ont incendié et pillé les biens publics et privés. Ils parlent d’une tentative de fraude en provenance du camp d’Ali Bongo Ondimba. En tout cas, la situation est un peu tendue. Mais, les forces de l’ordre sont sur le terrain pour calmer ces proches de Jean Ping.

Au Gabon, les partisans du leader de l’opposition, Jean Ping, sont très remontés. Ils sont descendus dans la rue pour manifester leur colère. Ils ne veulent pas entendre la défaite de Jean Ping. C’est pourquoi, à Libreville et à Port-Gentil, on a noté des violences.

Selon les chiffres officiels, le président sortant Ali Bongo a remporté le scrutin avec 49,80% des suffrages. C’est juste devant l’ancien Vice-premier ministre, aujourd’hui opposant, Jean Ping qui a obtenu 48,23%.

Pour le porte-parole de campagne d’Ali Bongo Ondimba, Alain Claude Bilie By Nze, cette élection s’est déroulée dans la transparence et les règles de l’art. Il invite la population gabonaise à se calmer en évitant les opposants qui, selon lui, veulent détruire le pays. Il a fait constater que Jean Ping et ses camarades avaient préparé un plan pour déstabiliser le Gabon.

« J’aimerais dire que nous avons tous intérêt à ce qu’il y ait de l’apaisement, parce que le Gabon n’est pas une dictature » a-t-il déclaré. Alain Claude Bilie By Nze indique que « le Gabon est une démocratie avec des lois. S’il y a une contestation des résultats, il y a un contentieux qui peut être ouvert auprès de la Cour constitutionnelle ».

Pour ceux qui réclament un recomptage des voix, il exhorte cette bande à saisir la Cour. Le Porte-parole du gouvernement laisse entendre qu’il n’est pas surpris du comportement de Jean Ping.

« Ce dernier avait dit au départ qu’il ne reconnaîtrait pas les résultats », fait-il rappeler. Bilie By Nze a fait comprendre que « Jean Ping avait promis d’appeler les Gabonais à descendre dans la rue ». Selon lui, c’est ce qu’il a fait.

S’exprimant sur l’incendie de l’Assemblée nationale, il a soutenu que « ce sont des suspects qui ont été arrêtés cette nuit. » « On parle d’incendie de l’Assemblée nationale ». Pour Alain Claude Bilie By Nze, c’est un symbole important pour un pays et cette assemblée ne siégeait pas, elle était en vacances.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Alain-Claude Bilie By Nze : « Jean Ping avait promis de descendre dans la rue »"

Laisser un commentaire