Condamnation pénale de Karim Wade : Cri du cœur de l’UJTL

Karim Wade à sa sortie de prisonKarim Wade à sa sortie de prison

Ads

Partagez!

« La condamnation pénale de Karim Wade ne fait obstacle ni à son inscription sur les listes électorales ni à la recevabilité de sa candidature ».

La sentence est du magistrat Yaya Amadou DIA, ancien  Assesseur à la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), cours qui avait jugé et condamné Karim Wade dans « des conditions nébuleuses et injustes que nous connaissons ». En raison de tout cela, l’union des jeunesses travaillistes libérales lance un cri du cœur pour dénoncer cet état de fait.

Pour rappel, le magistrat Yaya Amadou Dia avait démissionné au cours du procès de Karim Wade car ne partageant pas la ligne de conduite adoptée par cette juridiction d’exception, ressuscitée des méandres marrons par « un Macky Sall revanchard et peureux d’affronter Karim WADE dans une compétition électorale ».

L’UJTL salue la qualité scientifique et la portée technique du document tout en se félicitant de la prise de responsabilité du magistrat Dia, qui, par cette posture, a décidé d’être quitte avec sa conscience et de revêtir le manteau de la vérité, caractéristique des hommes de vertu.

« La note scientifique du magistrat Dia a le mérite de lever tout équivoque, tout amalgame sur la présence sur les listes électorales de Karim Wade, la recevabilité de sa candidature ainsi que sa participation à l’élection présidentielle de 2019, au regard des dispositions pertinentes de la constitution, du code électoral et du code des procédures pénales. L’évidence est ainsi confirmée de très belle manière par un magistrat acteur et témoin de l’épisode judiciaire vécu par le candidat du peuple Karim Wade », renseigne le bureau de l’UJTL.

Ainsi, après Sidiki Kaba, ancien garde des sceaux, indiquent ces jeunes libéraux, des acteurs et pas des moindres ont fini de dissiper tout doute quant à la participation de Karim Wade aux joutes électorales à venir, « n’en déplaise au lion dormeur et dictateur avéré Macky Sall ».

Selon eux, c’est forte de son bon droit, forte de sa responsabilité historique, forte de la profonde justesse de son combat que l’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales tient à avertir le président candidat à sa propre succession des conséquences terribles qui pourraient découler de sa funeste tentative de se choisir ses propres adversaires en foulant au pied tous les principes de démocratie obtenus de haute lutte par de dignes fils du pays en premier desquels Abdoulaye Wade et le PDS.

Dans le même sillage, l’UJTL invite le juge Alioune Ndao à se prononcer sur les véritables raisons de son limogeage par texto en pleine audience. Il doit prendre ses responsabilités devant l’histoire en mettant à nu les éléments du plus grand complot juridico-politique à l’encontre de Karim Wade.

Tout compte fait, les jeunes du PDS demeurent plus que jamais mobilisés et déterminés à mener le combat du respect des principes démocratiques de ce pays (Sénégal) en s’assurant de la participation de Karim Wade et de Khalifa Sall à la présidentielle de 2019, au prix de leur vie. C’est pour cela qu’elle se félicite des propos de leur SG Abdoulaye Wade et se les approprie sans réserve aucune.

L’UJTL va œuvrer en collaboration avec tous les mouvements de soutien Karimistes et les forces vives de la nation, à la mise sur pied ; dans tous les quartiers, toutes les villes, toutes les communes du pays, des fronts de résistance et de révolte afin d’empêcher « le candidat tricheur Macky Sall » de battre campagne et de s’opposer à la tentative de coup d’état électoral de Macky Sall.

Dans la même dynamique, ils avertissent Macky Sall « le fossoyeur de la démocratie » que toutes les dispositions seront prises pour empêcher le scrutin. S’il n’y a pas des bulletins de Karim Wade, de Khalifa Sall ou de tout autre homme politique  lors de la prochaine élection présidentielle, nous envahirons le ministère de l’intérieur, les bureaux de vote, les préfectures et sous-préfectures dans tout le territoire national et retirerons les bulletins de Macky Sall. Il marchera sur nos cadavres et nagera dans une mare de sang pour se faire réélire en voulant écarter ses principaux adversaires.

« Nous lançons un appel solennel à l’armée et à la police sénégalaise et leur demandons d’adopter une position républicaine en étant du côté des sénégalais qui luttent pour la démocratie et d’éviter au moment venu d’être utilisées à des fins politiques comme ce fut le cas avec la justice sénégalaise. Pour le respect des  principes démocratiques aucun sacrifice ne sera de trop pour nous jeunes sénégalais car c’est notre avenir et notre devenir qui sont en jeu », disent-ils.

LIRE AUSSI  Candidatures de Karim Wade et Khalifa Sall : Macky Sall au banc des accusés!

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Condamnation pénale de Karim Wade : Cri du cœur de l’UJTL"

Laisser un commentaire