Candidatures de Karim Wade et Khalifa Sall : Macky Sall au banc des accusés!

Macky Sall accuséMacky Sall accusé

Ads

Partagez!

La Conférence des Leaders prend acte de l’affolement et de l’empressement avec lesquels Machy Sall a réuni ses partisans.

Ces derniers ont appelé au non-respect des lois et des décisions de justice et à une confrontation dommageable pour la stabilité de notre pays.

« Macky SALL a enjoint au gouvernement de violer l’arrêt de la CREI et le Code électoral en procédant à la radiation illégale de Karim Wade de la liste des électeurs, et cela dans le but de faire invalider sa candidature à la présidentielle 2019 » lit-on à travers leur communiqué. A ce propos, la Conférence des Leaders réitère au PDS, membre du Front, la totale solidarité de toutes les composantes du FPDR et leur détermination à partager avec lui tous les combats nécessaires jusqu’à ce que les droits de son candidat, Karim WADE, soient reconnus et respectés.

Concernant le cas Khalifa SALL, la Conférence des Leaders « dénonce les injonctions publiques que Macky SALL et ses ministres ont données aux magistrats de la Cour d’appel en exigeant d’eux qu’ils ignorent l’arrêt de la Cour de justice de la Cedeao », qui a déclaré illégale et nulle toute la procédure engagée pour empêcher la candidature du Député-Maire de Dakar. Le FPDR exige la libération immédiate de Khalifa SALL et ses codétenus.

SUR LES ACCUSATIONS OUTRAGEANTES DE Me YOUM

La Conférence des Leaders accueille avec mépris « les accusations infantiles » du directeur de cabinet de Macky SALL portant sur « le financement de l’opposition par le Qatar et d’autres pays étrangers en vue des réaliser des actions subversives ».

Au nom du peuple sénégalais, le FPDR présente ses excuses aux autorités et au peuple du Qatar pour ces jérémiades indignes et injustifiées.

Le FPDR considère Macky SALL comme le seul et unique responsable de ces déclarations mensongères qui frisent la démence, et qui s’inscrivent dans une vaine tentative d’intimidation des patriotes et des démocrates qui ont décidé de faire face à son projet dictatorial.

« Macky SALL doit comprendre qu’il n’a pas d’autre issue que d’accepter les conditions d’une élection sans fraude, avec la participation de tous les candidats de l’opposition » mentionne leur communiqué.

LIRE AUSSI  Au Sénégal : Un audit du fichier électoral demandé

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire