Congo: Le gouvernement confirme les accusations d’atteinte aux droits de l’homme en milieu carcéral

Thierry-MoungallaThierry-Moungalla

Annonces

Partagez!

Le ministre congolais de la communication et des Médias s’abstient de commenter les faits décriés dans le rapport de l’Ocdh sur les prisons.

Il y a quelques jours, l’Organisation congolaise des droits de l’homme (Ocdh) a publié un rapport sur l’état des prisons du Congo et les conditions de détention des prisonniers.

Dans le rapport l’ONG accable le gouvernement en décrivant des conditions de détentions « effroyables » dues à l’insalubrité, à la malnutrition, la maltraitance et la surpopulation carcérale.

L’ONG assure même que ces conditions se dégradent davantage et indique que l’accès aux prisonniers politique se durcit encore plus.

Interpellé sur la question par les médias locaux et internationaux, le gouvernement congolais n’a pas voulu se prononcer. Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla s’est refusé de commenter ce rapport.

Pour de nombreux observateurs, le silence du gouvernement traduit et confirme la véracité des faits dénoncé dans le rapport de l’ocdh. Car qui ne dit rien consent affirme un adage.

LIRE AUSSI Congo: L’Ocdh dénonce les conditions de détentions inhumaines en prison

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Congo: Le gouvernement confirme les accusations d’atteinte aux droits de l’homme en milieu carcéral"

Laisser un commentaire