Congo : Tirs sur un avion d’Air France

Ads

Partagez!

L’appareil qui devait rapatrier des ressortissants français dimanche a été endommagé par des tirs  sur le tarmac de l’aéroport de Pointe-Noire.

Un Airbus A330 d’Air France qui devait rapatrier des Français dimanche a été endommagé par des tirs à l’aéroport de Pointe-Noire au Congo. «L’appareil était à l’arrêt à son point de stationnement lors de l’incident, sans équipage ni passagers à son bord», a déclaré la compagnie aérienne française dans un communiqué samedi soir.  Les tirs qui ont touché l’avion seraient liés à un différend entre un agent de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) et son supérieur hiérarchique.

L’incident est «apparemment lié à une altercation et à un désaccord entre un agent de la DGST et son chef. L’agent qui a tiré était sous l’emprise de l’alcool. C’était un tir à la kalash (kalachnikov, Ndlr)  en l’air qui a touché l’avion», a confié une source à l’AFP. «Le vol, dont le départ était initialement prévu à 10h (locales) est reporté de 24 heures afin de permettre d’acheminer un appareil de remplacement  et un équipage depuis Paris-Charles de Gaulle», indique Air France. La compagnie française dit avoir déposé plainte pour les dommages causés à son avion.

Une enquête a par ailleurs été ouverte par les autorités locales pour faire la lumière sur ce «grave incident», comme l’a qualifié le ministre congolais des Affaires étrangères, Jean-Claude Gackosso. Ce dernier a transmis ses «profonds regrets» pour cet incident à son homologue français, Jean-Yves Le Drian. «Le ministre voulait me présenter les excuses et les regrets du gouvernement que j’ai acceptés volontiers», a déclaré l’ambassadeur de France au Congo, François Barateau, dans des propos rapportés par la presse française.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Congo : Tirs sur un avion d’Air France"

Laisser un commentaire