Conseil des ministres au Gabon : Alerte rouge

Le Conseil des ministres nominationsLe Conseil des ministres

Ads

Partagez!

Le climat est  plus que sombre et incertain pour bon nombre des conseillers et chargés de mission et autres attachés de cabinet du président de la République.

Il se murmure que le Ministre d’État, à la lecture de la charrette des containers de débarqués, finira apoplexique à la lecture de la liste kilométrique des virés du palais. En réalité, ils ne sont pas virés. La décision est la suite logique des dernières mesures prises par le gouvernement de baisser la masse salariale.

Le séisme annoncé connaîtra des répliques et de secousses de forte ampleur dans toute la haute administration. Elle sera dure et cruelle cette saison sèche. Mais pas pour tout le monde. Ce sont les fonctionnaires fantômes qui seront démasqués. Ceux-là qui ne venaient plus au travail mais touchaient calmement l’argent de l’Etat. Des fonds qui pouvaient servir à autre chose. La construction des routes et des écoles par exemple.

Cette décision, en réalité, est conforme à la volonté des autorités gabonaises de baisser le train de vie de l’Etat. Le président Ali Bongo Ondimba est lui même au centre de cette initiative.

Le sort du gouvernement est aussi scellé. Un remaniement ministériel est attendu surement après les élections. Qui verra la taille du gouvernent réduite. Beaucoup vont perdre de leur superbe et de leur suffisance.

LIRE AUSSI  L’aggiornamento à la sauce gabonaise en marche

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Conseil des ministres au Gabon : Alerte rouge"

Laisser un commentaire