Contentieux post-électoral: Maurice Kamto récuse le conseil constitutionnel

Annonces

Partagez!

Le collège d’avocat du candidat du Mrc a demandé que le contentieux post-électoral se tienne plutôt devant la chambre administrative de la Cour suprême. 

Le contentieux post-électoral sur la présidentielle s’est ouvert mardi au Conseil constitutionnel. Le collège du candidat Mrc, Maurice Kamto, constitué de 16 avocats, a entamé les débats .

La défense du candidat du Mrc est passée à l’offensive non pas en présentant les preuves de sa victoire volée à l’élection, mais en récusant les membres de la haute juridiction.

Selon les avocats, Me Yondo Black, Ekere Muna et le candidat Maurice Kamto, les juges constitutionnels ne sont pas impartiaux en raison de leurs accointances avec le régime Biya. Ce qui ne rend pas crédible cette institution.

Le conseil de Maurice Kamto a demandé à la haute juridiction de se déclarer incompétente afin que les audiences soient envoyées comme autrefois devant la Chambre administrative de la Cour suprême.

Mais le président du Conseil constitutionnel, le magistrat hors hiérarchie, Clément Atangana a rejeté la requête du candidat Maurice Kamto. Le patron de la haute juridiction a fait savoir que le candidat du Mrc n’a pas qualité de récuser le Conseil constitutionnel.

Rappelons que le candidat du Mrc avait saisi la haute juridiction pour faire annuler l’élection présidentielle dans sept régions sur les dix que compte le Cameroun.

Cette requête a également été jugée irrecevable. Par ailleurs, plusieurs autres candidats ont vu leurs requêtes portant récusation rejetée pour les mêmes motifs.

LIRE AUSSI  Présidentielle au Cameroun: Le contentieux électoral s’ouvre ce mardi

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire