Coronavirus : Le Ghana, premier pays en Afrique à lever confinement

Ads

Partagez!

Le président Nana Akufo-Addo a annoncé le 20 avril que le pays levait le confinement après trois semaines.

Le Ghana est devenu lundi 20 avril, le premier pays en Afrique à lever le confinement imposé depuis trois semaines en raison de la pandémie de coronavirus (COVID-19). «Cette décision a été prise au vu de notre capacité à réaliser un traçage actif des personnes entrées en contact avec des malades avérés, de notre capacité à réaliser des tests et l’augmentation de nos centres de traitement et d’isolement», explique le président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Le déconfinement concerne uniquement la capitale Accra et Koumassi. Ce sont les deux plus grandes villes du pays. Cette décision a été accueillie avec joie par les populations, notamment les plus démunies sévèrement impactées par les mesures de confinement. Mais elle est critiquée par certains médecins et des partis politiques de l’opposition.

Coronavirus : Le masque ou la prison au Maroc

«Le fait que nous ayons levé le confinement ne veut pas dire que nous avons baissé la garde», affirme le président ghanéen. Les écoles et les frontières nationales restent cependant fermées, tout comme les rassemblements publics sont toujours interdits. Le Ghana compte officiellement 1.154 cas d’infections confirmés au COVID-19, dont 9 guérisons et 9 décès.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Le Ghana, premier pays en Afrique à lever confinement"

Laisser un commentaire