Côte d’Ivoire : La subtile pression d’ADO

Alassane Ouattara, président de la Côte d'IvoireAlassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire

Annonces

Partagez!

Coup de poker ! Alassane Ouattara ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Il ôte du même coup un gros argument des mains de ses adversaires.

Henry Konan Bédié surfait avec hargne sur la volonté non dévoilée d’Alassane Ouattara de rester au pouvoir en briguant un troisième mandat. C’était l’argument idéal pour vouer aux gémonies l’homme du FMI et de la Banque mondiale.

Maintenant qu’il vient de déclarer solennellement qu’il ne sera pas candidat, ses contempteurs devront trouver un autre argument. Et il doit être de la race des solides et des durs.

Alassane Ouattara a en effet subtilement mis une chape de plomb sur la tête des adversaires les plus évidents du RHDP à la prochaine présidentielle. En déclarant qu’il voulait céder le pouvoir à la « jeune génération », il pose un message sibyllin dans le coin du cerveau des Ivoiriens : Alassane Ouattara, héritier de Félix Houphouët-Boigny, veut remettre la gouverne du pays aux jeunes.

Eh oui, parce que c’est bien l’ancienne génération de politiques qui est auteure de tous les maux qui ont frappé l’Eburnie pendant ces dernières décennies. Alassane Ouattara dit de façon persuasive aux Ivoiriens qu’il est temps de laisser cette génération aller se reposer et confier les rênes du pays à la nouvelle.

Evidemment, ceci est un discours qui ne militera pas en faveur d’une candidature de Henry Konan Bédié ou d’un Laurent Koudou Gbagbo, pour qui les choses pourraient tourner vers sa libération des entraves de la Cour pénale internationale.

Pour un uppercut, c’en est un que Ouattara vient d’infliger à ses adversaires. Il laisse tout le monde pantois. Mais ont-ils pour autant dit leur dernier mot ? Rien n’est moins sûr. Les prochains mois s’annoncent palpitants sur les bords de la Lagune Ebrié !

Lire aussi Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara ne sera pas candidat à l’élection présidentielle

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Be the first to comment on "Côte d’Ivoire : La subtile pression d’ADO"

Laisser un commentaire