Côte d’Ivoire: Des tirs entendus à Yamoussoukro

Alassane Ouattara, le président de la Côte d'IvoireAlassane Ouattara, le président de la Côte d'Ivoire

Ads

Partagez!

Des tirs sont entendus, hier, à Abidjan. Il s’agit d’un affrontement entre des militaires et des gendarmes. Bilan: deux morts.

A l’origine de ce conflit, tout est parti du mécontentement des militaires mutins. Ces derniers révoltaient pour réclamer leur argent. Les faits se déroulent au moins depuis dix jours.

Hier, encore, c’est la révolte d’un autre groupe. De la même manière, ces mutins réclament aussi leur argent. Selon eux, il y a une discrimination dans le traitement de l’affaire.

Les mutins devraient en principe percevoir chacun 12 millions CFA en fin de compte, selon la promesse du gouvernement. Dans une colère noire, l’autre groupe s’est déchaîné hier, pour hausser le ton, y compris des gendarmes issus des forces loyalists. Ils s’estiment laissés pour compte et exige le même traitement.

En conséquence, des tirs sont entendus dans la journée d’hier; précisément à Yamoussoukro qui, est la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Tous les deux camps ont ouvert le feu, causant des pertes humaines. Deux personnes ont perdu leur vie.

Ce mercredi, des mutins ont réagi dans plsieurs ville du pays. Et, le gouvernement a décreté l’état.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Côte d’Ivoire: Des tirs entendus à Yamoussoukro"

Laisser un commentaire