Côte d’Ivoire : Une dizaine de soldats tués dans une attaque djihadiste

Ads

Partagez!

Au moins dix militaires sont morts dans l’attaque, dans la nuit de mercredi à jeudi, d’un poste frontière près de la frontière avec le Burkina Faso.

Une dizaine de militaires ivoiriens ont été tués dans l’attaque, dans la nuit du 10 au 11 juin, d’un poste-frontière au nord-est de la Côte d’Ivoire, près de la frontière avec le Burkina Faso. Différentes sources sécuritaires ivoiriennes et burkinabè ont parlé de 9 à 12 morts, ainsi que six blessés et deux disparus parmi les soldats ivoiriens.

«Les enquêtes sont en cours pour déterminer la nature, les circonstances et le bilan définitif de cette attaque», indique selon l’état-major. L’attaque, attribuée aux djihadistes, a eu lieu vers 3 h du matin (locales et GMT) dans «la même zone que l’opération anti-djihadiste» menée conjointement par les armées ivoirienne et burkinabè en mai dernier, selon les mêmes sources citées par l’AFP.

Cette opération avait conduit à la mort de huit djihadistes présumés, l’arrestation de 38 suspects et la destruction d’une base, sans perte pour les forces ivoirienne ou burkinabè, selon l’armée ivoirienne. L’attaque djihadiste de cette semaine est la première sur le sol ivoirien depuis l’attentat de Grand Bassam en 2016 qui avait coûté la vie à 19 personnes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Côte d’Ivoire : Une dizaine de soldats tués dans une attaque djihadiste"

Laisser un commentaire