Croissance : L’Afrique est sur la bonne voie

5e Forum international Afrique développement (FIAD)

Annonces

Partagez!

Le 5e Forum international Afrique développement (FIAD) a montré que le continent a de meilleures perspectives devant lui. La rencontre qui a lieu du 16 au 17 mars dernier à Casablanca (Maroc), a été organisée par le groupe Attijariwafa bank.

Plus de 2 000 opérateurs économiques et institutionnels africains et internationaux viennent de se séparer à Casablanca au Maroc dans le cadre de la 5e édition du Forum international Afrique développement (FIAD). Du 16 au 17 mars, les participants venus de 30 pays du continent ont débattu autour du thème : «Les nouveaux modèles de croissance inclusive en Afrique».

Placée sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso, cette rencontre qui a connu la participation d’éminentes personnalités et d’experts chevronnés, a donné lieu à l’examen de nouveaux modèles de croissance inclusive en Afrique à travers des travaux en ateliers et des opportunités de développement qu’offre le continent.

A l’occasion, le président du pays des hommes intègres a fait savoir que l’objectif principal des différentes politiques économiques adoptées est la satisfaction des divers besoins des populations les plus vulnérables. En clair, Roch Marc Christian Kaboré est favorable à une croissance durable, permettant d’assurer la paix et la sécurité du continent africain. Il a ainsi salué le royaume chérifien pour ses initiatives en matière d’investissements intra-africains, en soulignant l’urgence d’une intégration économique de l’Afrique.

«Le Burkina Faso a adopté un Plan national de développement économique et social (PNDES), qui s’articule autour des réformes administratives, du développement du capital humain ainsi que du potentiel du secteur privé», a-t-il indiqué.

Dans une allocution empreinte d’assurance, le président directeur général du Groupe Attijariwafa bank a fait savoir que l’année 2017 s’ouvre sous de meilleurs auspices. D’après Mohamed El Kettani, puisque c’est de lui qu’il s’agit, les perspectives sont favorables pour la croissance mondiale. Celle-ci pourrait atteindre les 3,4% en 2017, après les 3,1% en 2016.

Selon lui, le commerce mondial sera à la hausse pour afficher 3,8% en 2017 et 4,1% une année plus tard. L’un des constats fait à l’occasion du 5e FIAD est qu’avec la reprise de l’inflation, de l’emploi et de la croissance, l’économie planétaire est dans une nouvelle phase de normalisation progressive des taux d’intérêt.

«Les cours du pétrole ont connu une embellie sous l’effet de l’accord conclu par les principaux producteurs, occasionnant une relative détente budgétaire pour les pays pétroliers et un redémarrage progressif de l’inflation. Parallèlement, les cours de matériaux de base ont enregistré une reprise à la faveur de la dynamique d’investissement dans les infrastructures et l’immobilier en Chine, mais aussi des anticipations d’un assouplissement de la politique budgétaire aux Etats-Unis qui pourraient s’engager dans un programme ambitieux de reconstruction de leurs infrastructures», a ajouté Mohamed El Kettani.

Ce rendez-vous a également donné lieu aux rencontres B to B, aux marchés de l’investissement ainsi qu’aux sessions de présentations d’initiatives d’acteurs économiques en faveur des entreprises africaines pour une meilleure collaboration.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire