Sénégal : Dakar, la 2ème place financière de l’UEMOA ?

UMOA

Annonces

Partagez!

En matière de services bancaires et financiers, l’Union économique et monétaire ouest-africaine peut s’enorgueillir de deux capitales historiques. Il s’agit de Dakar qui abrite le siège de la BECEAO et, surtout, Abidjan, où la banque africaine de développement a repris officiellement ses quartiers.

Chaque métropole aspire à devenir un hub financier en Afrique de l’Ouest, parfois au détriment des autres. Ainsi, dès 2012, Atlantic financial Group, la holding de banque Atlantique, quittait son quartier général de Lomé pour emménager à Abidjan. Et, juste après la visite du vice-président de la banque européenne d’investissement, Ambroise Fayolle, il est maintenant question que le bras financier de l’Union européenne qui a fêté l’an dernier, ses 15 ans de présence au Sénégal, déménage pour s’installer sur la lagune d’Eboué.

« La demande pour des opérations financières sophistiquées, accompagnées de levées de fonds pour des montants de plus en plus conséquents, provient des nombreux chantiers et grands travaux, en cours ou en projet, partout dans la zone Uemoa. C’est donc une bonne nouvelle », explique Patrice Gomis. Il est le chargé d’investissement au fonds. Cependant, Dakar constitue une attractivité grâce à son positionnement. Cette ville occupe la deuxième place financière de l’UEMOA.

« Pendant longtemps, Dakar s’est beaucoup développée par défaut du fait de la crise en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, grâce à notre stabilité politique, nos ressources humaines compétentes, et aussi notre avancée dans les TIC, nous sommes devenus complémentaires », explique Cheikh Diong. C’est lui, le fondateur d’Africa Consulting and Trading (ACT).

Le groupement inter- bancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-Uemoa) qui regroupe plus d’une centaine de banque des huit pays de l’Uemoa, a bien choisi, Dakar, pour s’installer en 2003. C’est pour dire l’attractivité accrue de Dakar. Mais aussi, il y’a l’accueil d’une clientèle des affaires sophistiquée dans les somptueux hôtels et centres commerciaux.

La première émission de sukuk dans l’Uemoa, réalisée à Dakar en 2014, a permis de lever 100 milliards de F.CFA . Ce franc succès ouvre la voie à d’autres opérations dans la zone. Elle a été un franc succès, ouvrant la voie à de nombreuses autres émissions dans l’Uemoa.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Sénégal : Dakar, la 2ème place financière de l’UEMOA ?"

Laisser un commentaire