Des Maliens accusent la police algérienne

Des Maliens expulsés

Ads

Partagez!

Des Maliens sont dans une tourmente totale, en Algérie. Pour cause, ils sont renvoyés de ce pays. Du coup, ils accusent la police algérienne de les avoir maltraités.

«Nous avons été battus, au moins trois Maliens ont été tués», explique ainsi à l’AFP Ousmane Coulibaly. Il est un des migrants accueillis dans les locaux de la Protection civile. Ousmane Coulibaly accuse les forces de l’ordre algériennes d’être racistes.

Selon lui, aucune information sur d’éventuels décès n’a été confirmée par les autorités algériennes. Ces dernières n’ont d’ailleurs fait aucun commentaire sur les opérations d’expulsion en cours depuis début décembre.

M. Coulibaly fait comprendre que lui et ses camarades étaient parqués après leur arrestation à Alger dans une grande cour. Certains Maliens, en voulant échapper aux coups de matraque, se sont fracassés la tête contre un mur ou un fer.

«D’autres ont été blessés et un est mort, lors du transfert d’Alger vers Tamanrasset et vers la frontière nigérienne». A-t-il expliqué.

Pour sa part, un autre camarade Malien indique qu’ils ont été acheminés au Niger dans des camions. «Quand on nous expulsait vers le Niger, on donnait un pain (une baguette, ndlr) pour 40 personnes», déclare t-il.

«L’acheminement des expulsés à la frontière nigérienne s’est effectué en bus. Puis jusqu’à la capitale nigérienne, Niamey, dans des camions qui généralement ramassent du sable». Raconte un autre malien.

Pour le délégué médical des Maliens de l’extérieur, il faut une enquête au sujet des cas de décès annoncés. Cela permettra d’avoir confirmation ou infirmation de cette information, dit-il.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Des Maliens accusent la police algérienne"

Laisser un commentaire