Développement agricole au Gabon : La stratégie d’affectation des Terres élaborée

Régis Immongault préside la Commission d'affectations des terresRégis Immongault préside la Commission d'affectations des terres

Annonces

Partagez!

Le ministre de l’économie, de la prospective et de la programmation du développement durable  a réuni à cet effet, les administrations concernées au cours d’une réunion ordinaire le 16 janvier dernier à Libreville.

Le secteur agricole constitue l’un des pans majeurs de la diversification de l’économie Gabonaise qui autrefois dépendait essentiellement du pétrole. A cet effet, le ministre de l’économie, de la prospective, et de la programmation du développement durable, Régis Immongault, a récemment réuni autour de lui les représentants des administrations techniques membres de la Commission Nationale d’Affectation des Terres ( Cnat), dont ceux du ministère de l’agriculture.

Au menu de cette rencontre, trois points  notamment la communication de Régis Immongault, par ailleurs président de la Commission Nationale d’Affectation des Terres (Cnat). Autre sujet abordé, l’examen de la demande d’attribution des terres sollicitée par le Ministère de l’Agriculture pour la réalisation de la stratégie de relance de l’économie dans ce secteur. Cette réunion était également le moment de faire le compte-rendu des travaux en commissions.

Pour le président du Cnat, la première édition du Plan National d’Affectation des Terres (Pnat) devrait se tenir cette année. Par conséquent, compte tenu du volume du travail et du temps nécessaire à la réalisation du Pnat, Régis Immongualt a rassuré que rien ne doit empêcher ni même freiner la mise en œuvre du plan de relance économique dans le secteur agricole. Bien plus il ne devrait pas empêcher le développement qui nécessite des demandes d’attributions de terres ainsi que l’arbitrage des conflits liés aux affectations actuelles.

S’agissant de l’examen de la demande d’affectation des Terres émise par le ministère de l’agriculture, le Directeur général de l’agriculture a souligné l’importante de la demande formulée par son ministère. A l’en croire, la demande d’affectation des terres formulée par le ministre de l’agriculture participe à l’augmentation du Produit Intérieur Brut (PIB) à travers le domaine agricole. De même, il permet d’accroître l’autosuffisance et renforce la sécurité alimentaire du Gabon.

Et déjà, le point de traitement de la requête du ministre de l’agriculture a été faite par le président de la sous-commission technique, Tanguy Gahouma. Ce dernier a proposé la création d’un groupe de travail avec les équipes techniques du ministère de l’Agriculture. Il a également proposé l’élaboration d’une méthodologie basée sur les critères techniques et scientifiques pour l’examen de ladite demande. Des propositions approuvées par la Commission présidée par Régis Immongault.

Il faut noter que cette commission a aussi pour mission principale d’élaborer un Plan national d’affectation des terres. Elle est chargée de : « collecter et centraliser l’ensemble des informations relatives aux affectations des terres sur le territoire national » ; « mener des consultations avec les autorités et les populations locales » ; « encadrer et définir l’utilisation du territoire aux fins de garantir la compatibilité des activités socio-économiques, l’intégrité environnementale et l’optimisation de la gestion des ressources naturelles ».

Le PNAT étant le plus haut niveau du processus politique et technique de l’utilisation du territoire, devrait offrir l’opportunité d’encadrer de manière cohérente les initiatives de développement en maximisant les opportunités d’optimisation et en minimisant les risques de conflits car, résultant d’une collaboration entre tous les ministères. Il constitue le premier dispositif de gestion du territoire entièrement issu des administrations gabonaises et devient l’instance de référence d’une planification cohérente du territoire.

LIRE AUSSI  Gabon / FID : Régis Immongault rassure sur les 50 milliards de Fcfa pour financer les projets

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher