Gabon, Cameroun, Congo, Guinée Equatoriale à court de devises ?

devise cfa

Annonces

Partagez!

La situation de tension sur les devises étrangères reste tendue en Afrique Centrale. Depuis plusieurs mois, les établissements financiers ont du mal à valider les demandes de transfert en devise de leurs clients. Et cela, malgré la réaction de la BEAC.

La Banque des Etats d’Afrique Centrale accusait au contraire les banques commerciales de lui transférer avec beaucoup de retard les demandes de transfert.

Pas de dévaluation du Franc CFA

Toujours est-il que la rareté des devises étrangères est toujours d’actualité. Celle-ci est perçue par toutes les entreprises de CEEAC comme une dévaluation déguisée. C’est un paramètre important que les entreprises désirant investir dans la zone CEMAC, prennent en compte.

Le cours du change de l’Euro/CFA a explosé. Auparavant, on pouvait aisément changer 1 euro pour 690 francs CFA au marché noir. Mais selon nos informations, les tarifs actuels pratiqués tournent autour de 730 francs pour un euro.

LIRE AUSSI : F CFA : Un sujet « sans tabou ni totem », selon Macron

Des dispositions réglementaires pour freiner l’évaporation des devises

Les banques subissent la nouvelle réglementation de la BEAC afin de justifier la limitation de transfert de fonds : le nombre de justificatifs demandé a doublé. Et les montants de transfert ou rapatriement de fonds sont limités. Des mails sont envoyés chaque semaine aux clients pour expliquer les nouvelles dispositions.

Courrier électronique pour rappeler la nouvelle réglementation des changes

Mais selon plusieurs témoignages, même lorsque les conditions requises sont respectées, les banques rechignent à effectuer les ordres de transfert. Il faut patienter plusieurs semaines, et relancer quotidiennement les chargés de compte.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon, Cameroun, Congo, Guinée Equatoriale à court de devises ?"

Laisser un commentaire