Gabon: Norbert Diramba bascule…

Diramba - ex DG SPIN troubles post-électoraux

Annonces

Partagez!

Jean Norbert Diramba est le Directeur Général de la SPIN. Le dernier conseil d’administration de la société s’est étonné de la dépense de plus 70% du budget en quelques mois. Des sources proches, les voyages non autorisés, le recrutement du personnel non nécessaire ainsi que l’achat de véhicules de luxe seraient la source principale de ses dépenses.

Les différentes critiques du dernier conseil ont poussé l’ancien ministre à claquer la porte. Aussi il ne supportait plus les contrôles et questions des partenaires de la Banque Mondiale.

Au cours d’un conseil d’administration, Monsieur Diramba ne comprenait pas pourquoi son salaire était aussi bas. Il touche pourtant près de 7 millions de francs CFA mensuel, comprenant les primes et accommodations en nature. A plusieurs reprises, il aurait menacé de s’en aller s’il n’était pas augmenté.

Le Conseil d’Administration a rappelé au Directeur Général que la société de patrimoine (SPIN) avait été créée afin d’être la structure la plus légère possible. Les performances du Directeur Général ont été jugées décevantes. Il n’a pas pu atteindre deux des principaux objectifs fixés à l’ordre du jour : il devait notamment présenter les résultats de l’évaluation d’apport en capital de l’Etat par un commissaire aux apports, ainsi que la mise en conformité des statuts juridiques de la SPIN selon la nouvelle réglementation de l’Acte Uniforme OHADA.

Le Conseil d’Administration s’est aussi étonné de l’augmentation des dépenses et des charges de fonctionnement de la structure . Elle doit fonctionner en autonomie de budget à partir de 2017. Aussi, des retraits d’espèce pour plusieurs dizaines de millions de FCFA du compte BGFI n’ont pas pu être justifiés. Un audit financier a été demandé à un cabinet d’experts afin de contrôler l’ensemble des dépenses. Ce qui a dû effrayer le Directeur Général.

Créée en partenariat avec la Banque Mondiale, la SPIN a pour objectif de mettre en délégation au secteur privé les infrastructures numériques détenues par l’Etat. Les utilisateurs finaux doivent tirer le bénéfice d’une gestion sur le mode privé. Monsieur Diramba a succédé à Monsieur Kissangou-Mouele. Il était par le passé Ministre et Sénateur sous Omar Bongo.

En coulisse, il se dit qu’il n’aurait pas réussi à négocier un poste ministrable si Ali Bongo était réélu.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon: Norbert Diramba bascule…"

Laisser un commentaire