Economie d’énergie au Zimbabwe : Les chauffe-eau électriques interdits

Ads

Partagez!

Au Zimbabwe, l’installation des chauffe-eau électriques a été interdite par le gouvernement, avec effet immédiat. Cela pour réaliser des économies d’énergie pendant cette période de délestages massifs. Cette disposition a été annoncée par le ministre de l’Energie, Fortune Chasi.

« Aucun détenteur de permis ne peut plus installer des chauffe-eau électriques après l’entrée en vigueur de cette disposition. Cependant, ils peuvent, à leurs frais, installer et utiliser des systèmes solaires de chauffage d’eau », a expliqué le ministre. Cette nouvelle disposition ne s’applique cependant pas aux chauffe-eau électriques déjà installés.

Le pays subit depuis plusieurs jours des délestages s’étendant sur plus de 18 heures par jour et affectant l’économie nationale et le quotidien des populations ; et cette mesure vise à réduire la consommation électrique.  

Le Zimbabwe est en proie à un déficit électrique de plus de 1 000 MW qu’il essaie tant bien que mal de juguler avec l’importation de 400 MW depuis l’Afrique du Sud et le Mozambique. La centrale thermique de Hwange (920 MW) qui fournissait une grande partie de l’énergie actuellement consommée dans le pays est tombée en panne il y a quelques jours, une seconde fois en moins de trois mois, aggravant une situation déjà bien précaire.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire