Elections communales au Mali : 4 morts et plusieurs personnes portées disparue

Ibrahim Boubacar Keïta, le président du Mali

Annonces

Partagez!

Les élections communales prévues le 20 novembre 2016 au Mali ne se sont déroulées que partiellement. Des incidents graves ont été signalés dans le pays.

Le Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a expérimenté le week-end dernier sa première élection politique depuis son accession au pouvoir en 2013. Si dans certaines localités du pays le vote s’est déroulé passablement, notamment dans le district de Bamako et d’autres villes, en revanche des incidents graves ont émaillé la tenue des hostilités dans la majeure partie du pays.

Déjà à la veille du scrutin le 19 novembre, la commune de Djounguani a connu un fait regrettable, car, vers six (6) heures du matin la tête de liste du PRVM a été enlevé. La voiture de Saibou Bary a été brulée par des hommes armés qui l’ont conduit à une destination inconnue. En plus, Adema de Nara, tête de liste lui aussi est décédé sous le coup de la peur  des bandes armées.

A Douentza, des hommes armés ont tué un candidat du PSP, tout comme ils ont aussi liquidé l’ami du député URP de la même localité. En pleine réunion de préparation desdites élections le 17 novembre 2016, des bandits à moto ont ouvert le feu sur les participants d’une réunion. Ils se trouvaient chez le maire de Dinagourou, cercle de Koro, dans la région de Mopti. Cette attaque a occasionné la mort par balle d’une jeune fille, et deux autres personnes ont été grièvement blessées.

Un convoi de l’armée qui transportait des urnes, venant du Nord et se dirigeant vers la localité de Douentza, en vue du dépouillement a été attaqué dimanche par des jihadistes. Le bilan fait état de la mort de cinq militaires maliens.

Toute la journée de dimanche 20 novembre, les régions de Mopti, Gao et Tombouctou étaient rythmées par les coups de feu. Conséquence : le vote qui était prévu ne s’est déroulé que dans une vingtaine de communes. des hommes armés ont brûlé le matériel électoral, et ils ont également bousculé les candidats ainsi que les organisateurs du scrutin.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Elections communales au Mali : 4 morts et plusieurs personnes portées disparue"

Laisser un commentaire