Election présidentielle au Gabon: L’Union Européenne soupçonnée de corruption

élection piratageélection au Gabon

Annonces

Partagez!

De sources des services gabonais, un membre de l’Union Européenne (UE) présent au Gabon dans le cadre de la mission d’observation de l’élection présidentielle, serait soupçonné de corruption. Il s’agit du député européen Xavier Noc.

Au moment où tout le pays retenait le souffle en attente de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle par la Cénap, Xavier Noc, analyste électoral, aurait passé quatre heures de temps avec Zacharie Myboto, mardi soir en sa résidence de Libreville. Et pourtant, ce dernier soutien le candidat indépendant Jean Ping, principal opposant d’Ali Bongo Ondimba.

Un scandale de corruption plane autour du candidat Ping. Des preuves accablantes de corruption sont annoncées et seront sous peu diffusées. De nouveaux éléments accablants promis par nos sources, pourraient peser sur la crédibilité du rapport d’observation de la présidentielle du 27 aout, rendu public à Libreville par l’Union Européenne (UE). C’était au cours d’une conférence de presse animée par Mariya Gabriel et son équipe.

Contacté par notre rédaction, Xavier Noc n’a pas encore répondu à nos questions. Toutefois, Sarah Crozier, l’attachée de presse de la mission de l’Union Européenne nous a demandé d’envoyer les questions par SMS. Ce que nous avons fait. Au moment où nous publions cet article, nous n’avons pas encore reçu de réponse de l’UE. Ce sujet fera l’objet d’un prochain article dès que nous serons en possession des éléments que l’attachée de presse voudra bien mettre en notre disposition.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire