Les élections et démocratie en Afrique : Une longue marche !

Afrique

Annonces

Partagez!

Un enseignant chercheur de l’Université d’Oxford a récemment publié une étude portant exclusivement sur l’évolution de la démocratie en Afrique. Il s’appelle Nic Cheeseman. A priori, tout ne baigne pas dans l’huile.

Pour Nic Cheeseman, la démocratie en Afrique ressemblerait à un verre à moitié plein. En étalant une telle argumentation, il met en relief les putschs et les contestations violentes qui suivent après chaque élection.

Il a fait des révélations. «Nous sommes dans une situation paradoxale, il n’y a jamais eu autant d’élections, mais elles deviennent de moins en moins fiables.»

Selon lui, les dirigeants africains seraient mieux outillés en ce qui concerne les modes de fraudes électorales. « Ils les mettent en œuvre avec de plus en plus d’astuce », avance t-il.

Nic Cheeseman est politologue et auteur d’un ouvrage célèbre intitulé « Democracy in Africa ». Il soutient que quelques pays africains, tirés sur le volet, peuvent être cités comme des Etats véritablement démocratiques.

« Pays le plus peuplé d’Afrique, le Nigéria a poursuivi dans la voie de l’alternance, tout comme le Bénin, où le perdant a immédiatement félicité le président élu », a-t-il fait remarquer.

Cependant, le Britannique revient au côté d’Antoine Glaser, africaniste, qui lui parle de certains chefs d’Etat qui, avec le temps « ont appris à gérer le théâtre démocratique ». « Les élections, ils les bunkérisent autour de leurs proches, de leur clan », explique Anoine Glaser.

Tirant quelques exemples sur le volet, Nic Cheeseman dit que les dirigeants verrouillent les institutions pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir. A ce propos, il a cité quelques exemples notamment au Congo Brazzaville et en Guinée Equatoriale. Dans ces pays, les présidents Denis Sassou Nguesso et Obiang Nguema Mbasogo ont été réélus dès le premier tour. Cela s’est passé dans un contexte qualifié de « forfaiture » avec respectivement 60% et 97,3% des voix.

Le général Sangaré s’est dit lui aussi optimiste quant à l’avenir du continent. Car, il y a 25 à 30 ans, l’on parlait de coups d’Etat, et aujourd’hui la voie est ouverte aux élections.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Les élections et démocratie en Afrique : Une longue marche !"

Laisser un commentaire