Forum Africa 2018: Les inquiétudes des jeunes et des femmes au centre

Image processed by CodeCarvings Piczard ### FREE Community Edition ### on 2018-09-15 16:19:07Z | http://piczard.com | http://codecarvings.com

Ads

Partagez!

Le Forum Africa 2018, qui se tient à Charm el-Cheick cette semaine les 8 et 9 décembre, met l’accent sur les inquiétudes des jeunes et des femmes d’Afrique.

Le forum a proposé une Journée des jeunes entrepreneurs et une discussion sur le thème « Les Femmes pour la réussite de l’Afrique ». Les présidents de six banques de développement multilatérales sont présents.

Quelques-unes des sociétés les plus prometteuses d’Afrique ainsi que de jeunes dirigeants d’entreprise ont participé à la Journée des jeunes entrepreneurs.

Plus de 200 start-ups ont été représentées. L’objectif était de les mettre en relation avec des investisseurs et de leur apporter les compétences nécessaires pour développer l’entreprise. Toutes ces sociétés ont de bonnes perspectives de croissance et d’expansion.

Cette initiative fait suite au Forum mondial de la jeunesse qui s’est déroulé en Égypte le mois dernier. Le Président égyptien Abdelfattah al-Sissi y a annoncé plusieurs mesures pour soutenir les jeunes et les entrepreneurs afin qu’ils puissent devenir des acteurs économiques importants.

« L’Égypte possède un secteur de start-ups florissant, et nous travaillons beaucoup à développer une culture de l’entreprenariat et de l’innovation », explique Dr. Sahar Nasr, ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale.

Le ministère a mis en place plusieurs initiatives pour les start-ups, telles que Egypt Ventures, Falak Startups et Fekretak Sherketak, qui apportent un ensemble complet de mesures d’aide, regroupant financement, accompagnement, services de développement commercial et programmes d’accélération.

Le pays a adopté une politique d’ouverture dans le cadre de laquelle les entrepreneurs peuvent discuter avec les décideurs politiques afin de surmonter les contraintes réglementaires et exploiter leur potentiel d’innovation et de croissance. Il vise également à jouer un rôle de centre régional d’activités pour l’Afrique.

« Nous sommes compétitifs à l’international sur tous les fronts : réglementations, accès aux financements et, bien sûr, beaucoup de talents jeunes et dynamiques », a-t-elle conclu.

LIRE AUSSI  Forum Africa 2018 : Vers l’attente de grands industriels d’Afrique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Forum Africa 2018: Les inquiétudes des jeunes et des femmes au centre"

Laisser un commentaire