G5 Sahel : Enfin Washington apporte son aide à une condition

G5 Sahel à l'ONUG5 Sahel à l'ONU

Annonces

Partagez!

En octroyant une enveloppe de 51 millions d’euros aux États membres de cette force africaine, anti-terroriste, le 30 octobre dernier, les États-Unis restent opposants à un souhait de la France.

La force africaine G5 Sahel composée du Mali, du Tchad, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso bénéficie depuis lundi des fonds offerts par les États-Unis dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. L’annonce a été faite par le secrétaire d’État américain Rex Tillerson en prélude à la réunion ministérielle du conseil de sécurité de l’ONU consacré à l’aide internationale au G5 sahel.

Les États-Unis qui se sont engagés financièrement aux côtés de la force africaine anti-terroriste refusent le soutien de l’ONU comme la France l’a toujours souhaité. La France souhaite une participation financière et logistique de l’ONU, mais les États-Unis s’y opposent.

Il faut rappeler que les États-Unis ont longuement hésité à contribuer au financement de cette force qui peine encore à réunir un budget de 423 millions d’euros pour son opérationnalité. Certainement, les différents acteurs du G5 sahel qui se sont réunis en marge de la 72e Assemblée générale de l’ONU se sont montrés convainquant.

Actuellement, 108 millions d’euros sont disponible pour le déploiement de ses 5000 hommes sur différents théâtres d’opérations. Ce qui est encore insuffisant ; la France pense que la somme de 250 millions d’euros peut suffire à rendre le G5 Sahel opérationnel.

LIRE AUSSI : Christophe Bigot : « A chacun de prendre ses responsabilités »

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire