Gabon : Ali Bongo met en garde la classe politique gabonaise

Ali Bongo Ondimba en maître réformateurAli Bongo Ondimba en maître réformateur

Ads

Partagez!

Le Président de la République gabonaise Ali Bongo Odimba n’a pas été tendre avec la classe politique de son pays.

Dans son message à la nation à l’occasion des 10 ans de la disparition du président Omar Bongo, le Chef de l’Etat Ali Bongo a appelé à une nouvelle gouvernance. Et cet appel va s’appliquer aux dirigeants.

Voilà pourquoi il a instruit le Premier ministre à former un gouvernement plus « restreint constitué de femmes et d’hommes prêts à donner la priorité à l’intérêt général et capable de faire preuve d’exemplarité, de preuve et d’éthique« .

Mais l’ensemble de la classe politique gabonaise devra suivre aussi cette nouvelle orientation voulue par le Président gabonais. Et les mots utilisés n’ont pas été amènes.

« La classe politique, dans son ensemble, loin d’assumer son rôle de prise en charge de l’intérêt général, s’est fourvoyée« , dit-il. « Au Gabon, les politiciens songent d’abord à leurs intérêts égoïstes, à leur carrière comme à leur enrichissement personnel avant de faire le bien de la population. Trop souvent, ils ne se distinguent qu’à travers leur pouvoir de nuisance« , a-t-il continué.

Ali Bongo Odimba annonce alors que « le ménage doit être fait au sein de notre classe politique au sein de laquelle le mot « éthique » doit résonner avec force. C’est le préalable à toute entreprise de transformation de notre nation« . Et « ceux qui se mettent en travers de cette voie sont prévenus. Ils seront sèchement écartés ».

LIRE AUSSI Gabon : Le palais du bord de mer s’active

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Laisser un commentaire