Gabon : Ali Bongo Ondimba reçoit Léonard She Okitundu

Tête à tête entre le Président Ali Bongo Ondimba et M. Léonard She Okitundu (VPM et ministre des AE de la RDC)Tête à tête entre le Président Ali Bongo Ondimba et M. Léonard She Okitundu (VPM et ministre des AE de la RDC)

Annonces

Partagez!

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo ondimba, était avec le vice-premier ministre, ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, qu’il a reçu en audience le mardi 21 août 2018.

L’envoyé spécial du chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, a transmis au numéro un gabonais une correspondance dont il était porteur.

Dans un contexte marqué par la prochaine tenue des élections présidentielles en République démocratique du Congo (RDC), sans doute, que la correspondance du chef de l’Etat congolais rentrait dans le cadre des consultations hautement stratégiques avec son homologue gabonais liées notamment sur des questions d’intérêt sécuritaire.

Les deux hommes ont également saisi la perche pour deviser sur les conclusions du récent sommet de Luanda, capitale angolaise, qui portait sur la paix, la sécurité et la stabilité dans les sous-régions d’Afrique centrale et australe.

Rappelons qu’au cours de cette rencontre de haut niveau qu’a abritée la capitale angolaise pas plus tard que la semaine dernière et à laquelle a participé le chef de l’Etat gabonais, les différents chefs d’Etat présents ont pris l’engagement ferme de soutenir et accompagner le peuple frère de la RDC en prévision des prochaines consultations électorales qui se tiendront le 23 décembre 2018.

Des élections qui revêtent un enjeu particulier d’autant plus qu’elles sont censées assurer pour la toute première fois un passage de témoins civilisé entre le président sortant et son successeur depuis l’accession de ce pays à la souveraineté nationale.

LIRE AUSSI  Gabon : Une diplomatie au firmament

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire