Gabon : Arrestation de présumés trafiquants d’ivoire

Un des trafiquants d'ivoiresUn des trafiquants d'ivoires

Ads

Partagez!

Beyeme Agilys et Ndogou Chérubin ont été placés en garde à vue dans les geôles de la brigade B2 de Mouila. Leur faute? Avoir été pris en flagrant délit de détention et commercialisation d’ivoire.

Les faits ont eu lieu le jeudi 13 septembre. A la suite d’une série d’informations parvenues au B2 de Mouila, une équipe anti-braconnage composée d’OPJ de cette section de recherche et de juristes de l’ONG Conservation Justice s’est rendue dans la ville de Fougamou (Sud du Gabon).

Sur les lieux, les éléments du B2, expérimentés, ont rapidement localisé les trafiquants qui avaient pris rendez-vous avec un client pour liquider leur marchandise et quitter ensuite la ville. C’était sans compter sur la promptitude et le professionnalisme des éléments du B2 qui ont pris Agilys Beyeme, né le 18 septembre 1992 à Port-Gentil, et Chérubin Ndogou, né le 12 avril 1994 à Fougamou, la main dans le sac, les pointes d’ivoire exposés devant eux.

Auditionnés à chaud, Chérubin Ndongou a reconnu être propriétaire des deux pointes d’ivoire remises par son père Mihindou Désiré aux fins de les écouler. Quant à Ndogou Chérubin, ce dernier a avoué être l’intermédiaire du précédent.

Le 14 septembre, le dénommé Desiré Mihindou a été appréhendé à la suite d’une nouvelle opération conduite par les éléments du B2.

Pour les nécessités d’enquêtes, les deux compères ainsi que Désiré Mihindou sont gardés à vue en attendant la suite de la procédure.

LIRE AUSSI  Trafic d’ivoire au Gabon : Les arrestations se poursuivent

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire