Gabon : Célébration de l’an 58 dans l’unité

Le Gabon autour du président à la parade militaireLe Gabon autour du président à la parade militaire
Partagez!

Le président Ali Bongo Ondimba a présidé à cette occasion, le 17 août, à Libreville, la grande parade militaire marquant l’accession du pays à l’indépendance.

Le Gabon a célébré son 58e anniversaire d’accession à l’indépendance. En effet, le pays d’Ali Bongo Ondimba est devenu libre et indépendant le 17 août 1960.

A cet effet, les Gabonais réunis autour de leur président Ali Bongo Ondimba, comme d’habitude à la place de l’indépendance, ont commémoré cette date historique.

Ils ont d’ailleurs profité de cette occasion pour réaffirmer leur attachement à l’unité du pays. Mais aussi aux valeurs de paix et du vivre ensemble que prône le chef de l’Etat.

Dès l’arrivée du président Ali Bongo à la place de l’Independence, il a été accueilli par le ministre de la défense nationale, Etienne Massard Kabinda Makaga. Après l’hymne nationale entonné au rythme de la fanfare, le président de la République, en chef des armées monte à bord du command-car. Il passe ainsi en revue les troupes. Il a à ses côtés, le chef d’Etat-major des armées.

Cette revue des troupes marque ainsi l’ouverture de la grande parade militaire. Une fois arrivé à la tribune d’honneur où l’attendaient les corps constitués nationaux, notamment les présidents des institutions gabonaises, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet et d’autres personnalités, l’armée aérienne  a entamé le défilé. Dans les airs, les forces aériennes manœuvrent laissant derrière elles, des fumigènes aux couleurs nationales. Puis est venu le tour du défilé terrestre.

Tous les corps de l’armée sont passés devant le chef suprême des armées.  A la tribune, le président de la République est débout pour saluer son armée. Puis vient le défilé motorisé, vélo, moto, véhicules, blindés chars, toute la logistique et l’arsenal de l’armée gabonaise est présenté au public au rythme de la musique militaire. C’était un rendez-vous qui a tenu toutes ses promesses au regard de l’enthousiasme manifesté par les populations venues massivement assister à la fête.

Signalons que pour cette édition, placée sous le thème : « la gestion démocratique des foules », un accent particulier a été mis sur la formation des agents de défense et de sécurité, qui sont désormais imprégnés des notions de droit humain. Ceci, afin de veiller au respect des lois et règlements, à l’intégrité physique des personnes, et préserver la paix sociale par la recherche du dialogue et la maîtrise de la force illégitime.

LIRE AUSSI  Gabon : 2018, une année de cohésion et de réalisations

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*