Gabon, Congo, RDC : le manioc dangereux pour la santé?

Annonces

Partagez!

C’est une polémique qui enfle de plus en plus notamment en République Démocratique du Congo. Elle concerne la toxicité du manioc. Ce produit très apprécié en Afrique centrale, contient des glucosides cyanogéniques (linamarine) qui peuvent se transformer en acide cyanhydrique. Et provoquer de graves intoxications.

Le manioc est une racine que l’on retrouve beaucoup dans les pays tropicaux. Ses feuilles sont très appréciées et sont utilisées pour les plats en sauce.

LIRE AUSSI : Pénurie de manioc au Gabon: La Sotrader au secours des ménages

Depuis quelques jours la polémique enfle de plus en plus. Notamment en République Démocratique du Congo. De nombreux intellectuels, appellent le gouvernement à financer des études afin de confirmer ou contredire les informations des scientifiques. Et de l’organisation mondiale de l’ONU pour l’alimentation (FAO).

D’après les scientifiques, c’est pendant la digestion que l’acide cyanhydrique se transforme en cyanure. Ce qui constitue le plus grand danger.

Selon la FAO, il est possible d’éliminer toutes les traces de toxicité présente dans le manioc grâce à une forte cuisson. Ou par la fermentation de celui-ci dans l’eau pendant une période d’au moins cinq jours.

Beaucoup dénoncent déjà un complot international, visant les produits alimentaires d’origine africaine. Pour les remplacer par des pommes de terre. L’argument des contestataires consiste à dire, que le manioc et ses dérivés sont consommés depuis des millénaires. Sans aucun effet néfaste pour la santé.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon, Congo, RDC : le manioc dangereux pour la santé?"

Laisser un commentaire