Le Gabon disposé à accueillir d’avantage d’investissements chinois

Le président Ali Bongo ondimba et les chinois

Annonces

Partagez!

Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, était en Chine. Il y a effectué une visite d’Etat du 6 au 9 décembre 2016. C’est son homologue chinois, Xi Jinping, qui l’a invité. Cette visite constitue le premier déplacement qu’il effectue hors d’Afrique après sa réélection le 27 Août 2016.

Cette visite était l’occasion de prendre de grandes décisions. Les deux chefs d’Etat ont décidé d’élever au rang de « partenariat de coopération global » les relations sino-gabonaises. Une ambition confirmée lors de l’entretien avec le Premier ministre chinois, M. Li Keqiang. La rencontre avec le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale Zhang Dejiang était aussi dans le même sens.

Des accords ont été signés par les gouvernements gabonais et chinois, indique-t-on. Le temps est venu, pour l’Afrique et pour l’Asie. Ils doivent voir les flux d’investissements privés accompagner les actions d’initiatives publiques. Deuxième puissance économique du monde, la Chine a vu le volume de ses échanges commerciaux multiplié. Ils augmenté cinq fois ces huit dernières années pour atteindre 1,77 milliards de dollars. Elle est présente au Gabon à travers une trentaine de sociétés. La Chine est le troisième fournisseur du Gabon avec un volume d’importation de 8,6%. Elle est également son premier client avec un volume d’exportation égal à 14,2%.

La coopération sino-africaine a été célébrée sous le patronage du CCPIT et de l’Ambassade du Gabon en Chine. C’était en présence de 300 femmes et hommes d’affaires. A cette occasion, le président Ali Bongo Ondimba a confirmé « l’entière disponibilité du Gabon ». Son pays veut accueillir davantage d’investissements directs chinois. Il a cité les domaines agricole, touristique, industriel et bancaire, entre autres.

S’agissant du secteur minier, le Gabon dispose de deux grands projets, Belinga et Maboumine. Il recherche de bons partenaires financiers et techniques chinois pour le projet Belinga. Quant à Maboumine, ce projet a besoin des partenaires chinois pour accélérer sa mise en exploitation. Les secteurs touristique et bancaire ne sont pas reste.

Le Président de la République a achevé cette visite d’Etat par la province du Guangdong. Cette région est remarquable grâce à ses zones économiques spéciales, qui hissent son PIB au quinzième rang mondial.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Le Gabon disposé à accueillir d’avantage d’investissements chinois"

Laisser un commentaire