Gabon : Et si le successeur d’Issoze Ngondet était une femme ?

Ads

Partagez!

La primature pourrait être dirigée par une femme compte tenu de la volonté du président Ali Bongo de rendre les femmes plus représentatives aux postes.

Parmi les noms qui circulent, on relève ceux de trois femmes. Il s’agit de l’actuelle présidente du Sénat, Lucie Milebou-Aubusson, La ministre de la Santé Dénise Mekam’ne et Madeleine Berre, la ministre de la Promotion des investissements privés, du commerce et de l’industrie.

Nombreux estiment que la voix à la succession de l’actuel premier ministre est ouverte pour ces trois femmes sont dont la formation, la compétence, l’expérience et le bilan au sein sérail  gabonais ne souffre d’aucune contestation.

A la suite de la proclamation des résultats des législatives par la Cour constitutionnelle, la succession du premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet est attendu dans les tout-prochains jours. Dès lors, les spéculations vont bon train et des profils se dessinent.

Mais compte tenu de la volonté du président Ali Bongo de rendre plus représentatives les femmes aux postes de responsabilités publique, la primature pourrait être dirigée par l’une d’elle. Mais qui sont-elles?

La présidente du Senat, Lucie Milebou-Aubusson est citée parmi les potentiels remplaçant d’Issoze Ngondet. Mais sa loyauté envers le chef de l’Etat pourrait bien être remise en cause du fait de l’influence qu’exercent sur elle, certains anciens pontes du régime au rang desquels, l’ex-ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Guy-Bertrand Mapangou, sans oublier son propre mari, l’ancien DG de la CNAMGS, Michel Mboussou.

La ministre de la Santé, Dénise Mekam’ne, est aussi une prétendante sérieuse à la primature. D’ailleurs, certaines hautes personnalités estiment qu’elle est la personne qu’il faut à la tête du prochain gouvernement au regard de ses compétences, de son bilan jugé élogieux à la tête dudit ministère ainsi que de son expérience en politique.

Enfin, vient Madeleine Berre, la ministre de la Promotion des investissements privés, du commerce et de l’industrie. Il faut souligner que c’est le nom qui revient le plus parmi celles qui pourraient remplacer le premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet.

Madeleine Berre est présentée comme la future Première ministre du gouvernement et la première femme à occuper ce poste au Gabon car elle fait l’unanimité sur plusieurs plans notamment sur les dossiers économiques, financiers et budgétaires.

Cette technocrate ayant travaillée par le passé dans les grands cabinets d’audit internationaux (Pwc et Deloitte) constitue pour beaucoup un atout précieux au moment les relations entre le Gabon et les institutions de Bretton Woods qui semblent être au beau fixe.

 En dehors de la primature, Madeleine Berre est également pressentie au perchoir de l’Assemblée nationale dont l’élection est prévue le 11 janvier prochain.

LIRE AUSSI Gabon: La Cour constitutionnelle dissout le gouvernement

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon : Et si le successeur d’Issoze Ngondet était une femme ?"

Laisser un commentaire