624 km supplémentaires de fibre optique au Gabon

Fibre optique CAB4Fibre optique CAB4

Ads

Partagez!

Dans le cadre de la diversification de son économie, le gouvernement négocie actuellement le lancement de la deuxième phase de déploiement de la fibre optique  au Gabon devant relier le nord du Gabon à l’internet très haut débit.

La première phase de déploiement de fibre optique au Gabon était d’une longueur de 1124 km. Elle est réalisée par la société China Communication Service International (CCSI) qui a déjà effectué 60% des travaux. Cette première infrastructure sera livrée au troisième trimestre 2016, et reliera le Gabon à son voisin Congolais au sud. Vingt quatre villes situées le long du chemin de fer seront ainsi connectées.

Fibre optique CAB4

La SETRAG, exploitant du chemin de fer, utilisera aussi ce réseau qui lui permettra de tripler sa capacité de transport de marchandises, par une meilleure gestion en temps réel des flux de trains, et donc une meilleure rentabilité de l’infrastructure ferroviaire. Une véritable aubaine pour le groupe minier Comilog actuellement en difficulté.

Les liaisons internet déployées en province sont actuellement exploitées par des réseaux satellites étrangers (France, Israël, USA). Les flux financiers sortant vers ces pays, de plusieurs millions de dollars US, pourront désormais bénéficier à l’économie gabonaise. Ce nouveau réseau va entrainer une baisse significative et directe des prix de connexion et de l’accès au haut débit comme cela a déjà été le cas à Libreville et à Port Gentil, depuis près d’un an. Plusieurs projets de triple play FTTx (internet, télévision, téléphone) sont actuellement à l’étude pour être déployé dans ces villes.

Passage de fibre optique le long de la route

A titre de rappel, en 2014, le prix du Megabit de bande passante dédié au Gabon était de près 600.000 FCFA. Son coût tourne aujourd’hui à environ 140.000 FCFA, soit une division par  trois, suite à la fin du monopole de Gabon Télécom et à l’entrée sur le marché de Axione Gabon. Le nombre d’utilisateurs de l’internet a lui bondi : il concernait 28% de la population en 2011 et touche plus de 63% des gabonais en 2014, selon les indicateurs de la Banque Mondiale.

Le réseau fibre optique de la phase 2 connectera Bifoun, Lambaréné, Lalara, Mitzic, Oyem, Bitam et à terme les voisins de Guinée Equatoriale et du Cameroun. Ces derniers pourront bénéficier directement de la bande passante du Gabon. Il est à noter l’impatience des populations et des opérateurs économiques de ces régions qui souhaitent recevoir ces infrastructures numériques. En effet, elles sont devenues, de nos jours, aussi essentielles que l’eau et l’électricité. Ce projet est appuyé par un financement de la Banque Mondiale d’un montant de 24 millions de dollars. Il devrait être livré en janvier 2017 pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) organisée par le Gabon.

Phase 2 du Backbone National Gabonais