Gabon-Guinée Équatoriale: Un projet d’électrification transfrontalière en gestation

Annonces

Partagez!

Une rencontre à cet effet a eu lieu entre le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Tony Ondo Mba et les responsables du Pôles énergétiques de l’Afrique Centrale (PEAC) le 3 mars dernier à Libreville.

Le Gabon et la Guinée Équatoriale veulent promouvoir l’intégration sous régionale à travers l’énergie électrique. Car les deux États portent en commun un gigantesque projet d’électrification transfrontalière.

Il s’agit en clair d’un projet d’électrification transfrontalière qui pourrait voir le jour prochainement. C’est d’ailleurs l’objet de la rencontre entre le ministre Gabonais de l’Énergie et des Ressources minières, Tony Ondo Mba et les responsables du Pôle énergétique de l’Afrique centrale (PEAC) mercredi dernier à Libreville.

Au cours de cette rencontre, le secrétaire permanent du PEAC, Jean-Chrysostome Mekondongo a présenté au ministre Ondo Mba le rapport détaillé des activités menées en vue de réaliser ce projet.

Jean-Chrysostome Mekondongo a fait savoir que des actions sont impulsées aussi bien au Gabon à travers la SEEG, qu’en Guinée Equatorial via la SEGESA. Il a annoncé la signature dans ce cadre d’un protocole d’accord dans les prochains jours au siège du PEAC à Brazzaville.

Ce projet va permettre de faire des économies importantes, car sa puissance hydraulique qui va se substituer aux centrales à diesel. Le raccordement Assok-Mongomo serait la première étape du projet en question.

Le ministre Tony Ondo Mba a fait savoir que ledit projet symbolise pour  les pays d’Afrique centrale une victoire collective qui impacte les populations confrontés aux problèmes de délestages. Il s’agit pour lui d’un projet gagnant-gagnant, le ministre Tony Ondo Mba a précisé que ce projet d’électrification fournira une énergie de qualité et à moindre coût.

LIRE AUSSI Eau et électricité au Gabon : Tony Ondo Mba et ses priorités

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*