Eau et électricité au Gabon : Tony Ondo Mba et ses priorités

L'eau à LibrevilleL'eau à Libreville

Annonces

Partagez!

Lors d’une récente déclaration du Premier ministre, chef du gouvernement, lui-même, l’eau et l’électricité ont été présentées aux Gabonais comme des secteurs   prioritaires.

Comment le nouveau ministre Tony Ondo Mba, en charge de ce portefeuille, entend-t-il matérialiser cette promesse gouvernementale sur le terrain ? La question taraude et brûle sur toutes les lèvres.

Levée d’un coin de voile du patron de l’eau et l’énergie en personne qui, du reste, a passé quelques mois dans la maison SEEG réquisitionnée.

« Ne nous doutons pas que cette expérience nous permettra de faire avancer les dossiers en tenant compte des contraintes mais surtout en tenant compte des exigences des besoins réels de la population. Donc, il va y avoir inévitablement des plans d’actions qui seront mis en place à très court terme, à moyen terme et à long terme, et notamment avec les projets structurants pour pouvoir apporter des réponses aux attentes de la population dans le secteur de l’eau et de l’énergie ».

Revue des urgences dans le secteur ! Sans nul doute, les priorités du nouveau patron de l’eau et l’énergie ne peuvent qu’être celles qui collent à l’expression des besoins réels des populations qui se plaignent de l’absence des nouveaux raccordements (eau et électricité), la problématique des délestages, le stress hydrique par insuffisance de la production ou défaillance du réseau de distribution face aux agglomérations en perpétuelle extension.

Face à ces besoins, le nouveau patron reste ancré dans le pragmatisme en prenant en compte le triptyque l’existant-le possible-les contraintes.

C’est donc dans le moule de ces paramètres qu’il promet d’agir et faire bouger les lignes notamment sur le levier de la capacité de production qui n’a pas évolué depuis trop longtemps.

Tout comme entend-t-il agir sur l’autres leviers prioritaires touchant à la capacité de distribution de manière à ce que le réseau de la SEEG s’adapte au réseau des villes en extension accélérée.

Les deux projets (construction d’une nouvelle usine de Ntoum 5 et extension du réseau de distribution d’eau) actuellement en cours est une réponse du gouvernement qui entend les financer avec l’apport des bailleurs de fonds internationaux.

En tous cas, au-delà des contraintes techniques ou financières, Tony Ondo Mba semble visiblement déterminé et promet de mettre toute son énergie pour que les œuvres qu’il laissera dépassent le niveau des autres réalisations.

L’on apprend par ailleurs que du côté de Ondogo, derrière la Cité de la Démocratie et les Charbonnages (un quartier de Libreville), un chantier de desserte en eau de grande envergure se déploie déjà et serait imminemment engagé à la grande satisfaction des riverains.

LIRE AUSSI Gabon/SEEG : Le ministre agit en sapeur-pompier

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher