Gabon: Guy Nzouba Ndama démissionne!

Guy Nzouba NdamaGuy Nzouba Ndama

Annonces

Partagez!

A 70 ans, Guy Nzouba-Ndama, né à Koulamoutou au Gabon, devrait se déclarer candidat le 5 avril prochain selon la Lettre du Continent aux prochaines élections présidentielles qui auront lieu le 28 août 2016 et de ce fait quitter le parti au pouvoir P.D.G.

Président de l’Assemblée Nationale (P.A.N) du Gabon depuis bientôt 20 ans, et baron de la politique sous l’ére d’Omar Bongo, Guy Nzouba-Ndama (G.N.N) n’aurait pas réussi à négocier son maintien à la tête de cette institution après les élections parlementaires de 2016. Malgré sa déclaration à la première chaine de télévision du Gabon (Gabon Télévision) assurant son plein soutien à l’endroit du Président de la République, et qualifiant de fausses rumeurs les informations circulant sur le net, G.N.N a démissionné de son poste de Président de l’Assemblée Nationale ce Jeudi 31 mars 2016 pendant la plénière. Il aurait fait nettoyer son bureau la veille en détruisant la quasi totalité des documents qui s’y trouvaient.

guyNzoubaNdama

Du donnant donnant.

D’après nos sources, pour faire chanter l’exécutif, le P.A.N aurait bloqué de nombreux chantiers du Programme Stratégique Gabon Emergent (PSGE) que mènent le gouvernement sous le premier mandat du Président de la République Gabonaise pour tenter d’obtenir l’assurance d’être reconduit et notamment :

  • les financements des chantiers routiers PK5-PK12 pour désenclaver Libreville et relier la zone économique spéciale,
  • la mise à jour de nombreux cadres légaux et réglementaires dont celui pour la protection des investissements étrangers,
  • le fonctionnement de l’ANGT chargée de la bonne livraison des chantiers comme c’était le cas pendant la Coupe d’Afrique des Nations en 2012,
  • le financement du réseau de distribution de la nouvelle Centrale Electrique de Port-Gentil et le blocage des salaires des parlementaires.

Il aurait par la suite accusé le gouvernement de passer en force en légiférant par ordonnance pour faire financer les projets prioritaires dont ceux de la santé (CHU de Libreville, Angondjé et Owendo) et de l’éducation (dont les Centres de Formations Professionels) ou de la nouvelle route de désenclavement de Port-Gentil dont le pont d’Omboué.

chu angondjé

Le CHU d’Angondjé refusé par Nzouba Ndama

Alors pourquoi? Que se passe-t-il au P.D.G?

Certains diront que rien ne va plus, que le débat est inexistant; d’autres nous ont affirmé sous couvert d’anonymat qu’il est difficile pour un système au pouvoir depuis 50 ans de changer et d’accepter le renouveau de la classe politique voulu par l’exécutif.

Le P.D.G a effectué un grand nettoyage il y a quelques semaines pour se débarrasser des récalcitrants, notamment par l’exclusion de Chambrier, Menga et Ignoumba. Ces derniers ont perdu tous les avantages liés aux fonctions qu’ils avaient, et ont même été démis de leur fonction de député. Le P.A.N osera-t-il quitter le bateau P.D.G ou sera-t-il lui aussi « expulser »?

H&M acceptera-t-il que leur parrain les rejoigne? Y aura-t-il des primaires?

Rien n’est moins sûr, l’âge avancé du P.A.N et les luttes de leadership se font ressentir au sein du groupe H&M de 5 frondeurs, laisse présager l’isolement de ce mouvement qui pourrait finir par disparaitre ou par être absorbé par les partis d’opposition. Les quelques mois de mandat qui devaient rester à Monsieur Nzouba Ndama à la tête de l’Assemblée Nationale risquent de se volatiliser complètement et il pourrait même passer dans l’opposition parallèle à Héritage et Modernité si ces derniers refusaient de le reconnaitre comme leur leader naturel.

La main étrangère?

Il semblerait même que G.N.N ait pris ses dispositions à Paris pour s’assurer du soutien de la mère coloniale, notamment à travers le lobby de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie dont il a été président et qui cherche à remettre en selle les entreprises françaises en perte de vitesse au détriment des sociétés chinoises plus compétitives. Dur pour la France de laisser sortir de son girond cette ancienne colonie d’Afrique centrale, longtemps considérée comme leur chasse gardée et vache à lait, au coeur de la France Afrique.

Affaire à suivre…

bc84ea92ab310cf5b2053bd1570743

Prosper A.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Gabon: Guy Nzouba Ndama démissionne!"

Laisser un commentaire