Gabon : Jean Rémy Yama s’expose « à des poursuites pénales »(ministre)

Ads

Partagez!

Les propos de Jean Rémy Yama sur le Président de la République Ali Bongo Odimba l’exposent « à des poursuites pénales », prévient le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.

« Le mardi 2 juillet 2019, monsieur Jean Rémy Yama , président de Dynamique unitaire, a fait une déclaration dans la presse en affirmant que cette confédération syndicale avait l’intime conviction que monsieur le Président de la République, chef de l’état,Ali Bongo ondimba est mort », rappelle le ministre d’Etat Edgard Anicet Mboumbou Miyakou dans un communiqué.

Le ministre, qualifiant cette déclaration de « mensongère » et de volonté de semer la confusion, a rappelé que le fonctionnement des institutions n’est pas entamé.

« Il est d’ailleurs curieux de constater que cette déclaration intervient au moment où Monsieur le Président de la République, chef de l’Etat, son excellence Ali Bongo Ondimba, soucieux du bien-être de ses compatriotes, a lors de son dernier discours à la nation du 8 juin 2019 instruit le nouveau gouvernement de la République à prendre des mesures fortes en vue d’améliorer considérablement leurs conditions de vie et de travail« , ajoute-t-il.

Du reste, il prévient l’auteur de ces propos sur les risques qu’il court.

« Tout en affirmant l’engagement de notre pays à garantir la liberté syndicale et la libre expression, il n’en demeure pas moins que celles ci sont légalement encadrées, l’attitude ainsi affichée par Monsieur Jean Rémy Yama l’expose à des poursuites pénales pour propagation de fausses nouvelles« , déclare le ministre d’Etat, qui
« condamne avec fermeté cette volonté manifeste de défier l’autorité de l’Etat« .

Le communiqué termine par une mise en garde : « le gouvernement rappelle qu’il ne saurait laisser perdurer de tels actes.les auteurs seront poursuivis et la loi sera appliquée avec la plus grande rigueur« .

Lire aussi Brice Laccruche Alihanga : « Moins promettre et réaliser plus »

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Laisser un commentaire