Locales au Sénégal : Vive Polémique

Ads

Partagez!

Même si le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye est dans une logique, à date échue, le doute plane toujours sur la tenue des locales du 1 er décembre 2019.

« L’Etat ne fait pas preuve d’organisation et de méthode, la question de la caution est une décision sérieuse qu’on ne peut regretter dans ces conditions pour en tirer les conclusions » a dit l’opposante Amsatou Sow Sidibé. Selon elle, il y’a une précipitation qui est source de déstabilisation du pays. « Avant de régler le problème de la caution, il faut régler le problème du parrainage. Nous avons le sentiment que le pouvoir veut maintenir le parrainage qui n’est pas bien organisé » s’exclame-t-elle avec véhémence. A l’en croire, le parrainage, c’est pour savoir si on peut être candidat.

Caution fixée à 20 millions

 « Ils ont fait une inversion des priorités. La première étape devait être la révision des listes électorales, on a fixé la caution alors qu’on n’a pas procédé à la révision. Les candidats vont collecter le parrainage sur la base du fichier de l’élection présidentielle » a dit Valdiodio Ndiaye  membre du collectif des organisations de la société civile.

LIRE AUSSI Gabon : Jean Rémy Yama s’expose « à des poursuites pénales »(ministre)

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Locales au Sénégal : Vive Polémique"

Laisser un commentaire