Gabon : La position claire de la Cour constitutionnelle sur les institutions

Annonces

Partagez!

La présidente de la Cour constitutionnelle a donné des éclaircissements sur le fonctionnement des institutions en l’absence du chef de l’Etat.

Interrogée par les confrères de  Le Monde Afrique, Marie-Madeleine Mborantsuo, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a donné une position claire et des éclaircissements sur le fonctionnement des institutions de la République gabonaise.

La présidente de la haute juridiction du Gabon a fait savoir que compte tenu des assurances du porte-parole du gouvernement qui relève que le chef de l’Etat n’est que sous un repos médical prescrit par les médecins pour « fatigue sévère », on ne peut pas parler d’un empêchement définitif ou de vacance de pouvoir.

Autrement, le président de la République est encore dans ses capacités à diriger le Gabon. Par conséquent, il n’y a pas d’empêchement définitif, ni de vacance du pouvoir. Pour Marie-Madeleine Mborantsuo, les institutions fonctionnent bien et qu’aucun incident à même à entacher la bonne marche de celles-ci n’a encore été constaté.

Rappelons qu’au Gabon, la constitution permet à la la Cour constitutionnelle de constater l’empêchement définitif du président de la République et la vacance du pouvoir. Après une saisine du Gouvernement ou par les deux chambres du parlement réunis.

La haute juridiction devra par la suite orienter l’organisation d’une transition du pouvoir conformément à la loi. Et, c’est le président du Sénat qui va assurer l’intérim du Chef de l’Etat.

LIRE AUSSI  Gabon : Cour constitutionnelle, les deux plateaux de la balance

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon : La position claire de la Cour constitutionnelle sur les institutions"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher