Gabon : Laccruche soupçonné d’avoir organisé un coup d’état

Putsch GabonLe lieutenant Kelly Ondo Obiang, commandant adjoint de la Garde républicaine

Ads

Partagez!

L’ex directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba, Brice Laccruche Alihanga, est soupçonné par la contre ingérence gabonaise d’avoir tenté d’organiser un coup d’état. Alors qu’il était encore en fonction, les services spéciaux sous la houlette du Colonel Frédéric Bongo avait interpellé un contingent de 11 vétérans français, dirigés par Stephan Privat.

Selon nos confrères de la lettre du continent, c’est Ike Ngouoni qui était à l’initiative de ces rencontres. L’arrivée en novembre 2018 des vétérans des forces spéciales françaises au Gabon, avait donc pour objectif de préparer les plans du coup d’état.

LIRE AUSSI : Gabon : coup monté ? ou est passé l’argent des sociétés d’état?

A ce moment, le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo, était alors absent du pays. Et en convalescence au Maroc.

Un lien étroit avec les putschistes du 07 janvier 2019?

Cette information ne peut que rappeler, la tentative de putsch qui a eu lieu le 07 janvier 2019 par des éléments de la Garde Républicaine.

A ce jour, aucune information ne confirme un lien entre le lieutenant Kelly, Stephen Privat et Brice Laccruche Alihanga.

En effet, le lundi 07 janvier 2019, le lieutenant Kelly Ondo Obiang, chef des putschistes, avait appelé ses compatriotes à se soulever contre le président Ali Bongo, dont il disait douter de la capacité à continuer à assumer sa charge.

Fort heureusement, la situation a été rapidement maîtrisée, grâce notamment aux éléments de la gendarmerie nationale, mais aussi, à la DGSS, qui supervisait les opérations sur les lieux.

LIRE AUSSI : Gabon : Qui sont les commanditaires du putsch raté ?

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire