Gabon : L’ANPN sécurise ses aéronefs

reception de l'espace de l'ANPN

Ads

Partagez!

L’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) du Gabon a acquis un espace de stationnement et de sécurisation pour ses neuf (9) aéronefs affectés à la surveillance aérienne des parcs nationaux du pays, les travaux de ce vaste bâtiment, situé à la base de l’Armée de l’air de Libreville avec une superficie de 528 m2, ont été livrés le 25 mai 2016 par la société Socoreb.

Dans l’optique de mieux sécuriser ses aéronefs chargés de la surveillance aérienne des parcs nationaux du Gabon, l’organisme en charge de la gestion de ces parcs s’est pourvu d’un édifice d’une superficie de 528 m2, à la base de l’Armée de l’air et au sein duquel, l’on retrouve quatre bureaux dont, un secrétariat, un magasin de stockage des pièces, le bureau du responsable et une salle de réunion.

L’espace du nouveau joyau destiné à sécuriser les avions de la flotte de surveillance aérienne des parcs nationaux et de l’espace maritime sous souveraineté nationale, peut accueillir jusqu’à 7 aéronefs, en fonction de la forme.

Afin de s’assurer de la qualité de l’ouvrage destiné à la sécurité du dispositif de surveillance aérienne de l’Agence nationale des parcs nationaux actuellement évalué à neufs avions et un hydravion, la réalisation de ce chef d’œuvre s’est effectué sous la supervision du premier maître Emery Ibinga Kassa, le responsable des infrastructures à « Gabon Bleu » aviation et à la faveur de l’appui financier du ministère américain en charge des Forêts dans le cadre du projet « Gabon Bleu », du gouvernement gabonais.

Notons que, le « Gabon bleu » est l’un des axes du gouvernement gabonais qui vise à développer un tourisme aquatique via la façade Atlantique du pays et bénéficiant de différents partenaires comme celui précédemment cité.

Dans cet élan, un protocole d’accord sur la pêche d’une durée de trois ans avait déjà été signé le 24 avril 2013, entre le gouvernement gabonais et l’Union Européenne (UE), à hauteur de 1,35 million d’euros par an (885,5 millions de FCFA), dont 450 000 euros soit, 295 millions de FCFA pour financer la politique gabonaise en matière de pêche et mettre en place de nouveaux outils de contrôle pour lutter contre la pêche illicite.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon : L’ANPN sécurise ses aéronefs"

Laisser un commentaire