Gabon: l’ARCEP renouvelle les licences des opérateurs

gabon arcep licence

Annonces

Partagez!

Ce Jeudi, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste a procédé au renouvellement des licences 2G de Gabon Télécom et Airtel Gabon.

Il aura fallu quatre mois de négociations pour se mettre d’accord sur le nouveau cahier des charges des opérateurs. D’après nos sources, « les négociations ont été très difficiles, mais nous avons réussi à trouver un consensus ». Jusqu’au petit matin, l’ARCEP n’était pas sûre de voir le cahier des charges de Airtel Bharti renouvelé.

Un accent particulier sur l’obligation de couverture des axes routiers au Gabon

Christian De Faria, le Directeur Afrique du Groupe contestait l’obligation de couverture des axes routiers, réclamée par l’ARCEP. Ce qui a failli faire capoter le renouvellement de leur licence. Selon le Directeur Afrique, la rentabilité des axes routiers ne permet pas de prendre intégralement à leur charge leur couverture. Après de nombreuses explications, De Faria finit par céder. Il autorise la signature du cahier des charges. Airtel Gabon pourra partager les frais de couverture avec Gabon Télécom. Un soulagement.

10 milliards de francs CFA par licence 2G

Ainsi, le cahier des charges accorde dix ans d’exploitation supplémentaire aux opérateurs à travers une licence à technologie neutre. Le cahier des charges a été soumis au conseil de régulation de l’ARCEP. Ce dernier a donné sa non objection, et a fixé le coût de licence à 10 milliards de francs CFA par licence.

« C’est un benchmark que nous avons fait qui nous a permis de fixer le prix. Notre but est d’encourager le secteur des TIC en levant les barrières de taxation. Nous avons reçu des instructions claires, afin de doubler la part des technologies dans le PIB du Gabon » affirme notre source.

Le Gabon a eu la primeur de la 4G

Au cours de son discours, le Directeur Général de Gabon Télécom a affirmé que « le paysage des TIC au Gabon a changé, il suit une évolution complexe, et la régulation a su nous accompagner. Le Gabon est le premier pays africain à franchir le pas des licences à technologie neutre, il a eu la primeur avec la 4G. D’autres pays à plus gros PIB n’ont toujours pas attribué ces licences. »

Le Fond Universel mis à contribution

Enfin, le Directeur Général de Airtel Gabon a conclu que les nouveaux cahiers des charges permettent de mettre en oeuvre avec plus de transparence les ressources du Fonds Universel.

« Nous allons désormais pouvoir nous atteler à couvrir les zones rurales grâce au Fonds Universel« 

Les cahiers des charges signés vont être transmis au ministre en charge de l’économie numérique, pour approbation en conseil des ministres.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire