Gabon : Le 24 décembre, un jour ouvrable et non férié

Ads

Partagez!

Le ministère du Travail, de l’emploi chargé de la formation professionnelle fait savoir que le 24 décembre prochain est un jour ouvrable au Gabon.

Dans un communiqué officiel, le ministère du Travail confirme que le 24 décembre ne sera pas un jour férié mais chômé payé et récupérable. La journée du 25, marquant célébration de la nativité (noël) est par contre est déclarée «fériée, chômée et payée ». Il en est de même pour le 1er janvier. Mais le 2 janvier reste également un jour ouvrable.

Tout comme on peut le constater le communiqué du ministère du Travail apporte un changement à la tradition gabonaise habituée à la fête. Et pourtant, le gouvernement accorde souvent deux ou trois jours fériés pour permettre aux populations de mieux passer la fête.

Ce changement va-t-il être suivi par les Gabonais? Difficile à dire lorsqu’on connait le comportement des travailleurs qui profitent des jours fériés pour s’occuper des affaires privées en famille et d’autres effectuent souvent des voyages à l’intérieur du pays et à l’étranger. Ce qui pourrait susciter des réactions en sens divers dans l’opinion.

LIRE AUSSI  Gabon : Le désaveu cinglant

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

4 Comments on "Gabon : Le 24 décembre, un jour ouvrable et non férié"

  1. « Dans un communiqué officiel, le ministère du Travail confirme que le 24 décembre ne sera pas un jour férié mais chômé payé et récupérable. La journée du 25 est par contre est déclarée «fériée, chômée et payée ». Il en est de même pour le 1er janvier. Mais le 2 janvier reste également un jour ouvrable » Ce même ministre du travail là, ne sera pas au bureau ces jours indiqués. Même si les gabonais travaillent ces jours là, c’est ce qui va relancer l’économie que vous avez mis à terre avec une dette qui avoisine les 5.000 milliards.Comme les gabonais sont des poltrons, il y en a qui iront au boulot au lieu de s’occuper de leur famille pour passer les fêtes dans ce climat déjà délétère, car on ne sait pas ce que nous réserve l’année qui arrive avec ces incertitudes.

  2. Honneur vous informez que j’ai changé de mail, car l’autre n’etait plus fiable

  3. Au moins avec avec OBO il y avait des ponts après chaque fêtes, hélas.

  4. Pas de commentaire

Laisser un commentaire