Gabon : Les antirétroviraux dans les Centres de traitement ambulatoire

Ads

Partagez!

Les Centres de traitement ambulatoire sont pourvus des  antirétroviraux nécessaires à la prise en charge des Personnes vivant avec le VIH (PVVIH).

Conscient de l’importance desdits médicaments qui doivent être disponibles et en quantité suffisante, le gouvernement gabonais a consenti un investissement d’un peu plus d’un milliard de francs CFA pour approvisionner les CTA en antirétroviraux qui sont déjà sur le territoire national du moins ceux du mois d’août.

Le ministre de la Santé le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, le Dr. Raïssa Okouyi Ndong, directrice du Programme de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et certains responsables du Centre de traitement ambulatoire ont fait dernièrement le point sur l’approvisionnement de ces médicaments.

 La commande d’antirétroviraux pour 1 milliard de FCFA a été effectuée depuis avril. C’est une volonté du chef de l’Etat gabonais qui a décidé que ces médicaments soient gratuits. Nonobstant le contexte de Covid-19, le gouvernement a effectué cette commande importante pour les personnes porteuses du VIH qui pourront poursuivre leur traitement

« Il n’y a pas de rupture d’antirétroviraux au Gabon. L’opinion semble oublier que ces médicaments sont commandés à l’étranger et qu’avec la crise de la Covid-19, le processus d’achat/acheminement s’est adapté à cette crise et s’est fait plus lentement que d’ordinaire », a indiqué une source proche du Programme national de Lutte contre le Sida ( PNLS). 

L’approvisionnement des antiviraux à été plus compliqué que d’ordinaire en raison d’un contexte de crise sanitaire qui a fragilisé beaucoup de secteurs. Le Gabon a tout mis en œuvre pour qu’il n’y ait aucune rupture contrairement aux déclarations du représentant des associations des Personnes vivant avec le VIH.

LIRE aussiVI

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Gabon : Les antirétroviraux dans les Centres de traitement ambulatoire"

Laisser un commentaire