Gabon : L’État veut renégocier son contrat avec Eramet

ComilogComilog

Annonces

Partagez!

D’après la Lettre du Continent, Brice Laccruche Alihanga, en visite en France, a rencontré le PDG de Eramet. Et  les collaborateurs du président Emmanuel Macron.

Le gouvernement gabonais passe désormais au peigne fin les contrats qui lient le Gabon aux partenaires extérieurs. Après Veolia et Egis, voici venu le tour de Eramet, l’entreprise minière française qui gère la compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG).

Ce qui est reproché à Eramet, c’est le non respect de la convention signée avec le Gabon en 2010. D’après des sources, l’entreprise française ne reverserait pas le taux des recettes minières convenues à l’Etat gabonais.

De ce fait, l’Etat du gabonais a entrepris des démarches pour renégocier la convention avec Eramet et prendre une part plus importante du capital de l’entreprise. C’est ce qui a justifié le séjour du directeur du cabinet du président Ali Bongo Brice Laccruche Alihanga en France.

Le proche collaborateur du numéro un Gabonais y a rencontré le PDG d’Eramet, Christel Bories. Il s’est aussi entretenu avec deux conseillers du président Emmanuel Macron. Notamment Franck Paris, conseiller Afrique du chef de l’État français, et Alexis Zajdenweber, son conseiller à l’industrie. Eramet exploite le manganèse dans l’Ogouée. Le Gabon est le deuxième plus grand producteur de manganèse dans le monde. Affaire à suivre.

LIRE AUSSI : Première victoire du Gabon contre Santullo à la Cour Internationale d’Arbitrage

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher