Gabon : L’opposition montre son vrai visage

moukagni iwangou gabon opposition

Annonces

Partagez!

À la suite de la Déclaration faite par Casimir Oyé Mba à la Chambre de Commerce de Libreville, une foire d’empoignes est ouverte sur une question qui ne brille pas par la clarté d’une direction discutée par tous.

Moukagni Iwangou a participé, bien sûr avec d’autres, à donner de la valeur à la candidature unique de Ping. A une certaine époque, Jean Ping faisait la fierté du Gabon à la tête d’une institution internationale, comme nul autre avant et après lui jusqu’à présent. Moukagni Iwangou est rangé désormais dans le camp du mal pensant.

Désormais solidaire d’une cause juste, pourtant attendu pour conduire jusqu’à la « victoire finale« , Moukagni Iwangou invite les membres de son camp politique, à faire de manière froide, leur propre bilan avant que la pensée manichéenne décime les rangs de l’opposition.

Selon lui, cette pensée installe chacun dans le confort d’avoir toujours raison. Et l’autre, dans la fatalité d’avoir toujours tord. Il est l’héritier d’une filiation politique qui n’a jamais déviée, dans le combat contre un régime qui a fait l’avantage de certains. Moukagni Iwangou se dit aujourd’hui agacé par ces procès en intégrité, qui ont tout des procès en sorcellerie.

Tout en appelant les uns et les autres à un droit d’inventaire totalement décomplexé, il estime que c’est la voie pour refaire la relation de confiance. Pour consolider la force, et se placer à la hauteur des enjeux. Moukagni Iwangou reste d’avis que cette relation offre l’avantage à la Diaspora d’évoluer dans des espaces sanctuarisant de la liberté. Et d’interpellation des partenaires du Gabon. Comme quoi la résistance à l’intérieur appelle à un leadership associant toutes les intelligences.

Par ailleurs, il rappelle que l’Union du Peuple Gabonais a été depuis le 14 juillet 1989 ontologiquement opposée à toute pensée unique. Elle la combat, et la pousse à rompre le rang. Son parti a proposé un Agenda de sortie de crise à la Nation. Le parti ne se pliera jamais à l’idée, que l’exclusivité de la réflexion au sein de l’opposition relève simplement de certains.

A suivre les propos de Moukagni Iwangou, on se rend compte que l’opposition gabonaise est vraiment divisée. Elle est entrain de montrer au monde entier son vrai visage.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire